BFM Business

L'UE s'apprête à « gager » les aides à la Grèce

-

- - -

Pour s'assurer que les 30 milliards d'euros d'aide d'urgence destinés à la Grèce soient bien remboursés, l'Europe va poser une caution sur d'autres aides dont le pays bénéficie. En cas de non respect de ses engagements, la Grèce pourrait être privée de ces sommes.

Il s'agit avant tout de calmer l'inquiétude des Etats prêteurs, notamment l'Allemagne et la France, qui craignent que la Grèce ne puisse leur rembourser les sommes avancées en urgence.

Le projet de la Commission européenne est d'établir une sorte d'hypothèque sur d'autres aides dont la Grèce bénéficie en temps normal. Le pays fait en effet partie des membres de l'Union percevant de manière régulière divers fonds européens visant à assurer son développement.

D'après Alain Lamassoure, député européen et président de la commission des budgets au Parlement européen, le montant gagé approcherait « 15 milliards d'euros. Si la Grèce n'était pas en mesure de tenir ses engagements vis-à-vis de ses prêteurs, on peut prendre en gage ses droits sur le budget régional européen ».

En clair, l'Europe pourrait soit suspendre les montants des aides régulières si l'aide d'urgence n'était pas restituée, voire s'en servir pour rembourser les Etats qui mettent en ce moment la main à la poche.

« La Commission y travaille, poursuit Alain Lamassoure. Les marchés financiers en ont besoin pour être rassurés. Et au delà tous les citoyens européens en ont aussi besoin ».