BFM Business

L'UE demande de nouveaux efforts budgétaires à la France

L'Europe souhaite que la France réduise sa dette publique.

L'Europe souhaite que la France réduise sa dette publique. - Philippe Huguen - AFP

La Commission européenne pointe notamment le niveau de la dette publique tricolore, et enjoint la France à réformer son économie. L'Allemagne, elle, est invitée à investir davantage.

La Commission européenne a enjoint la France à poursuivre ses efforts budgétaires et a incité l'Allemagne, aux excédents commerciaux record, à faire plus pour stimuler l'économie, dans un rapport rendu public mercredi.

Pour la France, l'exécutif européen pointe le niveau de la dette publique qui continue d'augmenter, quoique à moindre allure, et lui demande donc de poursuivre ses efforts budgétaires. Pour l'Allemagne, championne des exportations, il l'incite "à relancer davantage l'investissement public".

La France fait partie des six pays épinglés par la Commission européenne pour "déséquilibres excessifs de son économie", avec la Bulgarie, la Croatie, l'Italie, Chypre et le Portugal. 

L'Allemagne en "déséquilibre économique"

Première économie de la zone euro, l'Allemagne, régulièrement montrée du doigt pour ses excédents commerciaux record - notamment fin janvier par la nouvelle administration Trump - fait partie des six pays moindrement critiqués par l'exécutif européen. La Commission constate un "déséquilibre économique", mais sans recourir au terme "excessif".

Outre l'Allemagne, les cinq autres pays en "déséquilibre économique" sont l'Irlande, l'Espagne, les Pays-Bas, la Slovénie et la Suède.

Le reste des 27 pays de l'UE (la Grèce est exclue de ce rapport car elle bénéfice d'un plan d'aide), ne présente pas de déséquilibres économiques, selon l'exécutif européen. 

Baptisé "paquet d'hiver", ce rapport de la Commission européenne est censé inciter les pays membres de l'UE, et notamment ceux de la zone euro, à faire converger leurs économies. Après présentation du rapport, il s'ensuit un dialogue entre l'exécutif européen et les pays qui doivent présenter leurs réponses en avril.

Y.D. avec AFP