BFM Business

L’Espagne veut changer d'heure pour augmenter sa productivité

Modifier l'heure légale permettrait d'abaisser la durée des pauses déjeuners selon les députés.

Modifier l'heure légale permettrait d'abaisser la durée des pauses déjeuners selon les députés. - -

Les parlementaires espagnols souhaiteraient changer de fuseau horaire pour augmenter la productivité du pays. Tourner les aiguilles pour relancer l’activité d’un pays n’est pas une idée nouvelle.

L’expression « manger à l’heure espagnole » deviendra peut-être bientôt obsolète. Plusieurs parlementaires d'outre-Pyrénées viennent de proposer de calquer le fuseau horaire de Madrid sur celui de Londres et de Lisbonne.

La raison n’est pas géographique puisque le méridien de Greenwich passe en plein milieu du pays, mais économique. Selon ces députés, reculer les aiguilles des horloges d’une heure permettrait au pays de faire des gains de productivité.

Impact sur la productivité

Selon eux, les deux heures de décalage avec l’horaire solaire causé par le fuseau actuel (GTM +1 : Paris, Madrid, Berlin) font que les Espagnols se couchent bien plus tard que le reste des Européens. "Notre horaire suit plus le soleil que la montre : nous mangeons à 13heures, heure solaire, et nous dînons à 20heures alors que notre montre indique qu’il est 15 heures et 22 heures", explique le rapport des parlementaires.

Le changement réorganiserait le rythme quotidien des Espagnols, et leur permettrait de mieux se reposer la nuit. Ils dorment en moyenne 7 heures, l'une des durées les plus basses de l’UE. Le changement d'heure permettrait également d'écourter les pauses déjeuners.

Réduire les dépenses énergétiques

Utiliser l’heure comme levier économique n’est pas une idée nouvelle. La France a instaurer le passage à l’heure d’été par décret en 1975. Pour le gouvernement de l’époque, aligner l’heure légale en fonction des heures d’ensoleillement devait entraîner des économies d’énergies.

Presque cinquante plus tard, le dispositif est toujours en place et s’applique dans tous les pays de l’UE. Selon l’Ademe (Agence de l'Environnement et de l'Energie), le changement d’heure permettrait chaque année d’économiser l’équivalent de la consommation annuelle de 800 000 ménages français.

Toutefois, le système a ses détracteurs dans toute l'Europe. Et personne n'est en mesure de dire comment la productivité a progressé sous l'effet des horloges.

Se rapprocher des partenaires commerciaux

En 2011, les Samoans ont réglé leurs montres pour relancer l’activité de leur pays. Situé en plein pacifique Sud, les îles Samoa était le dernier pays à voir le soleil se coucher. Conséquence : quand les Samoans se reposaient le dimanche soir, les puissances économiques du Pacifique, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, commençaient leur semaine de travail.

En changeant de fuseau horaire le 29 décembre 2011, le gouvernement local a fait basculer son pays "de l’autre côté" de la ligne de changement de date. Il possède désormais seulement trois heures d’avance sur l’Australie et une heure sur la Nouvelle-Zélande. Le changement a permis de « récupérer deux jours ouvrés par semaine » selon le gouvernement !

T.S-C