BFM Business

L'économie espagnole crée à nouveau des emplois

Le chômage espagnol est passé sous les 25% au deuxième trimestre mais reste l'un des plus élevés d'Europe

Le chômage espagnol est passé sous les 25% au deuxième trimestre mais reste l'un des plus élevés d'Europe - -

Pour la première fois depuis deux ans en Espagne, le taux de chômage descend sous la barre des 25% à 24,47% au deuxième trimestre. Un signal positif important pour le pays qui sort, peu à peu, de la crise.

S'agit t-il d'un simple frémissement ou d'une véritable reprise de l'économie espagnole ? Il est trop tôt pour le dire. En tout cas, pour la première fois depuis deux ans, le pays voit son taux de chômage repasser en-dessous des 25%. Selon l'Institut national de la statistique, qui a publié ce jeudi 24 juillet ces chiffres, la baisse est spectaculaire : le chômage a reculé de 1,4 point. Il y a donc 310.000 demandeurs d'emplois en moins dans le pays.

Faire reculer le chômage reste la priorité numéro un du gouvernement espagnol. Determiné à s'attaquer à ce fléau, il a multiplié les programmes d'austérité depuis la crise, ce qui a permis à l'Espagne de renouer avec la croissance et la compétitivité. Toutefois, ces réformes sont restées jusqu'ici, sans effet sur l'emploi. Le pays compte encore 5,6 millions de chômeurs.

4.400 nouveaux postes par jour

Les choses semblent évoluer sur ce point puisque 4.400 emplois ont été créés chaque jour depuis le mois d'avril. Le nombre de personnes ayant trouvé un emploi connaît sa plus forte hausse depuis 2005!

C'est dans le secteur des services que les embauches sont les plus nombreuses même si la contruction recommence aussi à embaucher après des années de crise.

Cette dynamique est porteuse d'espoir selon la classe politique espagnole. Les réactions des syndicats sont beaucoup plus nuancées. Ils dénoncent la part de plus en plus importante des emplois précaires. Beaucoup de ces nouveaux emplois sont des contrats temporaires et des temps partiels.

Isabelle Gollentz