BFM Business

L'Allemagne parle déjà d'excédent budgétaire

Wolfgang Schäuble, ministre allemand des finances, a présenté un budget excédentaire dès 2015, une première depuis 40 ans.

Wolfgang Schäuble, ministre allemand des finances, a présenté un budget excédentaire dès 2015, une première depuis 40 ans. - -

Le gouvernement d'Angela Merkel a présenté un projet de budget pour 2014 sans aucun déficit structurel. Un excédent budgétaire de 200 millions d'euros est même prévu pour 2015. Loin de la situation française.

Un déficit structurel nul en 2014 et un excédent budgétaire dès 2015: voilà ce que prévoit le gouvernement d’Angela Merkel. Un sourire de satisfaction s’étalait sur le visage de Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, mercredi 26 juin.

Le gouvernement allemand a présenté un projet de loi de finances pour 2014 qui ferait pâlir d’envie Paris. Mais ce projet ne sera débattu au Parlement qu’en fin d’année, et le prochain gouvernement qui pourrait bien le retravailler après les élections de septembre.

Une aide pour les régions touchées par les inondations

Pour la première fois en quarante ans, le budget allemand en finirait l’endettement. Pourtant, le conseil des ministres s’est mis d’accord sur un collectif budgétaire pour 2013, afin d’intégrer le coût des fonds débloqués pour les inondations au budget de l’année en cours.

Ces fonds, pour venir en aide aux régions sinistrées par les inondations de ces dernières semaines, seront dotés de huit milliards d’euros. Au total, le déficit allemand pour l’année 2013 s’élèvera donc 25,1 milliards d’euros, bien loin des 61,6 milliards d’euros prévus en France par le gouvernement.

Coupes budgétaires, rentrées d'impôts et faibles taux

Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, a prévu un déficit structurel, c’est-à-dire hors effets conjoncturel, nul pour 2014. Dans son ensemble, le budget allemand devrait connaître un léger déficit de 6,2 milliards d’euros l’année prochaine, et revenir dans le vert en 2015, avec un excédent de 200 millions d’euros.

Pour parvenir à de telles économies, l’Allemagne mise sur ses taux très faibles, qui lui permettent d’emprunter à bas coûts, et sur les taxes payées par les Länder. Wolfgang Schaüble a aussi annoncé des coupes dans les fonds alloués à la Sécurité sociale.

Pas de remise en cause des promesses de Merkel

Selon le ministre, ce budget prévisionnel ne remet pas en cause les récentes promesses électorales d’Angela Merkel. La chancelière avait annoncé le 24 juin une hausse des allocations familiales et des pensions d'invalidité, un nouveau calcul des retraites, et un encadrement des loyers, pour un total de 28 milliards d’euros.

De son côté, les sociaux-démocrates reprochent au gouvernement de ne pas tenir compte des effets de conjonctures et de l’évolution des taux d’intérêts. Les Verts s’inquiètent, eux, du poids d’un tel budget pour les générations futures.

A LIRE AUSSI:

>> Allemagne: Angela Merkel a-t-elle les moyens d'être généreuse?

>> La Cour des comptes réclame 28 milliards d'économies en deux ans

Audrey Dufour