BFM Business

Jean Castex annonce 40 milliards d'euros pour l'industrie, dont une baisse des impôts de production

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce mercredi devant l'Assemblée nationale un plan de relance économique, dont un volet concerne l'industrie. "Nous sommes aujourd'hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs" a-t-il regretté.

Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre Jean Castex a annoncé "une méthode nouvelle que nous allons prendre ensemble à bras le corps cette crise".

"Nous devons recréer les conditions d'une croissance économique, plus robuste, plus innovante, plus écologique et plus solidaire. C'est la finalité du plan de relance, qui portera sur 100 milliards d'euros", a détaillé le Premier ministre.

Un plan de relance qui s'ajoute aux 460 milliards d'euros déjà engagés (dont 300 milliards potentiels de prêts garantis par l'Etat) par la France pour faire face à la crise sanitaire. 

Au sein de ce plan de relance de 100 milliards d'euros, le gouvernement consacrera 40 milliards d'euros à la reconstruction de l'industrie, a poursuivi Jean Castex devant l'Assemblée nationale.

"Trop dépendants de nos partenaires extérieurs"

"Notre industrie s'est affaiblie. (...) Nous sommes aujourd'hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs, et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques. Nous consacrerons, dans le cadre du plan de relance, 40 milliards d'euros pour que cela change", a-t-il indiqué dans sa déclaration de politique générale.

Il a ensuite annoncé un allègement "des impôts qui pèsent sur la production en France" ainsi que le développement sur "notre territoire les technologies d'avenir". Les impôts de production pesaient 77 milliards d'euros en 2018, selon une note publiée en juillet du Conseil d'analyse économique (CAE). La réduction de la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) est régulièrement évoquée mais le Premier ministre n'a pas donné de détails sur ce point. 

C.C. avec AFP