BFM Business

Immobilier neuf : une rentrée mitigée pour le bâtiment

Une rentrée en demi-teinte pour le secteur du bâtiment.

Une rentrée en demi-teinte pour le secteur du bâtiment. - MEHDI FEDOUACH / AFP

Portée par le dynamisme de la construction de bureaux et de bâtiments industriels, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) table toujours sur une hausse de l'activité de 2,5% cette année pour le secteur. Elle constate en revanche un décrochage sérieux du logement neuf.

C'est une rentrée en demi-teinte pour le secteur du bâtiment. D'un côté, une activité solide et toujours en croissance sur le marché des bureaux et des locaux professionnels, de l'autre un décrochage sérieux et qui s'accélère dans le logement neuf.

En glissement annuel sur les sept premiers mois de l'année, les permis de construire sur le marché résidentiel reculent de 7,5% et les mises en chantier de près de 3,4%. Les professionnels du bâtiment mettent en avant une accélération notable du ralentissement ces derniers mois avec un recul de plus de 12% des autorisations sur le dernier trimestre.

Logement neuf : Le ralentissement de l'activité s'accélère
Logement neuf : Le ralentissement de l'activité s'accélère © Fédération Française du Bâtiment

Pour la Fédération Française du Bâtiment l'explication est double : il y a l'impact de la baisse des loyers imposée au monde HLM, et la réduction des aides à l'achat. Le recalibrage du Prêt à Taux Zéro (PTZ) et la quasi suppression de l'APL accession frappent tout particulièrement le segment de la maison individuelle. Les ventes hors promoteurs baissent ainsi de près de 14% depuis le début de l'année.

Tout cela fait dire à la fédération du bâtiment que l'année 2018 marquera une nette baisse des mises en chantier de logements neufs. La tendance en rythme annuel est ainsi d'environ 400.000 logements commencés contre près de 430.000 l'an dernier, soit une baisse de 7%. Rappelons que l'année 2017, aussi exceptionnelle fut-elle, n'avait déjà pas atteint le niveau de 2007, année record depuis la fin des années 70 avec pas loin de 440.000 mises en chantier.

Le marché professionnel en grande forme

Concernant la construction hors résidentiel, les chiffres sont extrêmement positifs. La principale locomotive ; le bureau. Sur ce segment, la Fédération du Bâtiment affiche des hausses à deux chiffres pour les permis de construire comme pour les mises en chantier. Seules les autorisations pour les espaces commerciaux reculent. Une tendance que la FFB explique par la montée en puissance constante du e-commerce.

Le non résidentiel : principal moteur de l'activité du BTP
Le non résidentiel : principal moteur de l'activité du BTP © Fédération Française du Bâtiment

C'est donc essentiellement grâce à la très bonne santé du marché professionnel que le secteur du bâtiment réussit à garder le cap. La FFB annonce ainsi la création de 30.000 postes supplémentaires sur 1 an au premier semestre. Et pour l'instant sur l'emploi, note la Fédération, les perspectives pour les prochains mois restent très bien orientées.

Marie COEURDEROY