BFM Business

Hollande sauve le budget de la Défense

Le chef de l'Etat a annoncé que les crédits de la Défense seront pérénnisés en 2015. Et 3,8 milliards d'euros supplémentaires seront affectés sur les 4 prochaines années.

Le chef de l'Etat ne veut pas toucher au budget de la Défense, et il le renforce même. François Hollande a indiqué, ce 29 avril, que les crédits de la Défense pour 2015 seraient pérennisés. "En 2015, les crédits du ministère de la Défense de 31,4 milliards d'euros sont sanctuarisés et ce seront des crédits budgétaires, sans aucun appel à des ressources extérieures", a affirmé le président de la République à l'issue d'un Conseil de Défense. "Cela veut dire que le ministère de la Défense est sûr de pouvoir disposer de ces crédits dans l'année 2015".

Il va préserver 18.500 postes sur les 34.000 qui devaient être supprimés d'ici 2019.

François Hollande a également annoncé que 3,8 milliards d'euros supplémentaires seraient affectés à la Défense d'ici à 2019.

"Pour les autres années, les quatre années qui sont celles de la programmation actualisée, la loi de programmation actualisée (ndlr: elle porte sur 2014-2019) sera présentée au Conseil des ministres du 20 mai. Elle prévoira de dégager 3,8 milliards de crédits supplémentaires sur ces quatre années", a annoncé le chef de l'Etat à l'Elysée. Et de souligner que " c'est un effort important". Ces sommes seront allouées en crédit de personnels de sécurité mais aussi pour du matériel.

Pérennisation de l'opération Sentinelle

De plus, il a annoncé la pérennisation de l'opération antiterroriste intérieure désormais baptisée Sentinelle, avec le maintien de la mobilisation de 7.000 militaires contre 10.000 jusqu'à présent.

"J'ai décidé ce matin que cette opération, qui prendra le nom d'opération Sentinelle, serait pérennisée ce qui conduira à mettre dans les effectifs prévus 7.000 militaires de manière durable", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse à l'issue d'un Conseil de Défense réuni à l'Elysée.

D. L. avec AFP