BFM Business

Hollande: "les engagements sont tenus" sur Florange

Pour François Hollande, "l'innovation c'est la croissance"

Pour François Hollande, "l'innovation c'est la croissance" - BFMTV

François Hollande a, ce lundi 24 novembre, estimé que l'ensemble des engagements qu'il avait pris à Florange sont actuellement tenus. Il a également souligné l'importance de l'innovation industrielle pour la France.

François Hollande évoque à la fois le passé et (surtout) l'avenir. Le président de la République s'est déplacé en Lorraine ce lundi 24 novembre, tenant ainsi sa promesse: se rendre chaque année de son mandat à Florange.

Mais avant d'aller sur ce site hautement symbolique, le président s'est rendu dans la commune voisine d'Uckange pour inaugurer une plate-forme de recherche et de développement en sidérurgie.

C'est là que François Hollande a pris la parole pour, tout d'abord, dresser l'état des lieux des engagements qu'il avait pris devant les employés de l'usine d'ArcelorMittal, fin 2012.

240 millions d'euros d'investissements pour ArcelorMittal

"Le premier engagement c'était de refuser tout plan social et d'assurer le remplacement de 630 personnes", a-t-il ainsi rappelé. Or, le chef de l'Etat a constaté que le site de Florange compte "plus de 2.100 salariés", que "des recrutements en CDI ont été effectué cette année" et que "le nombre d'apprentis va être doublé".

Le deuxième engagement portait sur les investissements promis par ArcelorMittal sur le site de Florange. "Sur 146 millions d'euros, 83 ont déjà été engagés et le montant total de ces investissements pourrait être porté à plus de 240 millions", a annoncé François Hollande, ajoutant que "toute la pression, si je puis dire, sera faite pour qu'il y ait ce niveau d'engagement". 

Dernier engagement, justement: la création de cette plate-forme publique de recherche et de développement d'Uckange que François Hollande a inauguré ce lundi. Le président a rappelé que les recherches sur ce site ont vocation à être "liées à des applications possibles avec un développement industriel rapide" et a indiqué que les "premiers équipements seront installés au tout début de l'année prochaine".

Et François Hollande d'arriver à la conclusion que "ces (trois) engagements sont tenus", ajoutant qu'il reviendra chaque année vérifier leur avancement.

"C'est l'innovation qui fait la croissance"

Après ce bilan qui a donc servi à évoquer le passé, François Hollande a poursuivi en axant son discours sur l'avenir. Là encore il s'est servi de la plateforme d'Uckange baptisée "Métafensch" (en référence au Val de Fensch, où se situent Florange et Uckange).

Cette plate-forme marque ainsi, selon lui, le "progrès scientifique" qui montre que "nous devons être dans une démarche d'innovation" dans l'industrie, car "c'est l'innovation qui fait la croissance". "Et cette innovation elle passe par les hommes et les femmes et pas par les machines". Au passage, il a précisé que les financements pourraient passer de 20 à 50 millions d'euros "si tous les projets sont effectivement mis en place". 

"Ce lieu (le site d'Uckange, ndlr) et les investissements à Florange, ce n'est pas une réponse à un plan pour la Lorraine, mais une conception pour la France", a-t-il avancé, après avoir affirmé que "c'est en Lorraine que se situe la bataille pour l'industrie". Or "la vérité est implacable: tous les grands pays ont besoin d'une base industrielle solide avec une compétitivité au meilleur niveau". En d'autres termes, pour le président, l'avenir de la France passe par la Lorraine, "une terre industrielle d'avenir" . 

Julien Marion