BFM Business

Grèce: encore deux semaines de discussions pour parvenir à un accord avec les bailleurs de fonds

BFM Business

Deux semaines de discussions seront encore probablement nécessaires pour parvenir à un accord entre la Grèce et la troïka, qui représente ses bailleurs de fonds internationaux (Union européenne, FMI, BCE), sur de nouvelles mesures d'austérité, a déclaré samedi 6 octobre un responsable grec.

Le gouvernement grec espère que les ministres des Finances de la zone euro feront état lundi, à l'occasion de la réunion de l'Eurogroupe, de progrès dans ces discussions, a ajouté ce haut responsable du ministère des Finances s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

"Cette déclaration positive constituera le signal de la poursuite des discussions (...) la semaine prochaine et la semaine suivante", a-t-il dit.Ce responsable s'exprimait à l'issue de nouveaux pourparlers à Athènes entre le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras, et des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI), les trois institutions qui composent la troïka.

"Nous espérons qu'il y aura une présentation positive de la part de la troïka à l'Eurogroupe", a dit Yannis Stournaras à l'issue de cette rencontre. "Nous tentons de parvenir à un compromis qui sera dans les intérêts de l'économie et des plus défavorisés".

Un accord entre le gouvernement grec et la troïka pour dégager 12 milliards d'euros d'économies dans le budget de la Grèce est un préalable au déblocage d'une nouvelle tranche d'aide de 31,5 milliards d'euros afin de permettre au pays d'éviter la faillite en novembre.

BFMbusiness.com et AFP