BFM Business

Gestion de patrimoine : les banques se lancent dans le coaching

Avec « Trajectoires Patrimoine », le Crédit Agricole entend permettre à ses clients de disposer d'un « accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro ».

Avec « Trajectoires Patrimoine », le Crédit Agricole entend permettre à ses clients de disposer d'un « accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro ». - AFP

Estimer la valeur d’un bien, analyser l’évolution d’un patrimoine… Aujourd’hui, les banques multiplient les initiatives pour permettre aux clients qui disposent d’un patrimoine conséquent d’avoir une vision globale de celui-ci. Applications et accompagnement à l’appui.

Les banques sont-elles en passe de devenir les nouveaux coachs de la gestion de patrimoine ? Au vu des récentes applications mises en orbite, il semblerait qu’elles en prennent clairement le chemin.

Après Swiss Life qui injectait au printemps dernier 10 millions d'euros dans une application répondant au nom de « LaFinBox » pour permettre à ses clients aisés de disposer d’une vision complète de leur patrimoine. Après le groupe BPCE qui dévoilait lundi 14 janvier sa nouvelle application baptisée « MoneyPitch » destinée à ses clients banque privée dont le patrimoine est évalué à au moins un million d'euros… C’est à tour du Crédit Agricole de leur emboîter le pas.

14 millions de personnes ciblées

La première banque française des particuliers (plus de 21 millions de clients) vient, en effet, de s'aligner en lançant une offre nommée « Trajectoires Patrimoine ». Aujourd'hui disponible, elle est présentée comme un « accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro ». En ce sens, elle se distingue de ses deux concurrentes puisqu’elle s’adresse, cette fois, à la quasi-totalité des clients particuliers. Soit « environ 14 millions de personnes… d'ici trois ans », souligne Karine Bourguignon, directrice des parcours clients du Crédit Agricole.

Au-delà, la spécificité de ce nouveau dispositif tient au fait qu’il prend la forme d’un outil numérique que les clients utiliseront en agence avec l'aide d'un conseiller. Il n’est donc pas question qu’ils s’y emploient seuls, qui plus est en dehors de ce cadre. En principe, il est question de proposer un conseil opéré « à partir de la tablette que le client manipule », détaille Karine Bourguignon. « Le conseiller, lui, fait figure de coach en apportant son expertise et sa pédagogie. L'application permet de faire un bilan de son patrimoine mobilier et immobilier et de préparer ses projets futurs ».

Ici, l’idée c’est donc de permettre aux clients d’être plus actifs en ce qui concerne la gestion de leur patrimoine et de disposer d’un éventail de choix. Ils reçoivent, ensuite, une synthèse gratuite et personnalisée leur proposant différentes solutions. D’ici mars 2019, « Trajectoires Patrimoine » devrait être complété par un outil en ligne que les clients pourront utiliser en toute autonomie. Au-delà d’une vision globale de leur patrimoine, ils auront accès à des éléments d'analyse.

Se moderniser pour se démarquer

Depuis mercredi 16 janvier, les 39 caisses régionales du Crédit Agricole proposent donc cette nouvelle offre de conseil en agence. 10 000 collaborateurs ont été formés pour l’occasion. Et si le réseau français de banques coopératives et mutualistes a pris le parti de se lancer sur ce créneau, c’est bien parce qu’il aspire à fidéliser sa clientèle dans un marché qui se révèle soumis à une concurrence de plus en plus rude.

En novembre dernier, la Société Générale Private Banking lançait « Synoé », une interface en ligne qui donne à ses clients aisés la possibilité d'obtenir une vue d’ensemble de leurs avoirs et de recevoir des recommandations personnalisées. En 2017, BNP Paribas Asset Management rachetait, de son côté, la startup belge Gambit Financial Solutions avec une ambition : celle d’intégrer à son offre un robot conseiller. Bref, la lutte sera féroce sur ce "nouveau" marché du coaching.

Julie COHEN-HEURTON