BFM Business

Whirlpool a bénéficié de presque 375.000 euros d'exonération fiscale

L'ancienne de Whirpool d'Amiens, qui employait 246 salariés, a  fermé le 31 mai 2018.

L'ancienne de Whirpool d'Amiens, qui employait 246 salariés, a fermé le 31 mai 2018. - François Nascimbeni -aFP

Alors que l'entreprise d'électroménager a délocalisé son usine d'Amiens vers la Pologne, elle a bénéficié d'un dégrèvement sur la taxe foncière et d'un allègement de la taxe de cessation d'activité, selon des informations de France Bleu.

Après les multiples péripéties de la reprise de l'ancienne usine Whirlpool d'Amiens, seulement 44 salariés vont conserver leur emploi et 138 salariés vont être licenciés d'ici quelques jours. Mais avant de plier bagage pour délocaliser sa production en Pologne, l'entreprise d'électroménager a pris soin de profiter au maximum des dégrèvements fiscaux aidée par un cabinet spécialisé. Le total des impôts économisés représente presque 375.000 euros, selon des informations de France Bleu.

Dans le détail, en 2017, Whirlpool a obtenu un dégrèvement de 167.778 euros sur les 497.504 euros dus au titre de la taxe foncière. Pour cela, "le cabinet a épluché tout ce qui pouvait être déduit de l'impôt, par exemple une certaine surface ou des travaux ont été réalisés", précise France Bleu. Un travail pour lequel il a reçu une commission de 32% du montant économisé, soit 64.426 euros.

Pour l'année 2018, l'entreprise a obtenu une exonération sur la taxe de cessation d'activité: au lieu des 355.112 euros demandés, le fabricant de sèche-linge a obtenu de la part du service des contentions du centre des impôts une réduction de 207.151 euros. Le motif de ce dégrèvement n'est pas connu, ni l'administration fiscale ni Whirlpool n'ayant répondu aux questions de France Bleu.

Pour mémoire, l'ancienne de Whirpool qui employait 246 salariés, a fermé le 31 mai 2018. L'industriel picard Nicolas Decayeux avait alors repris 162 des 282 ex-salariés de Whirlpool pour produire des casiers réfrigérés connectés et fabriquer des chargeurs de batteries pour vélos et voitures. Malgré 2,5 millions d'euros de subventions versés par l'Etat et 7,4 millions par Whirlpool, l'activité n'a pas pu être relancée de manière pérenne. Ageco Agencement a finalement obtenu le feu vert du tribunal de commerce pour une reprise partielle de l'activité la semaine dernière.