BFM Business

"Super-prime" de 4000 euros: les salariés non imposables qui roulent beaucoup seront aussi éligibles

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a précisé que la "super prime" à la conversion sera ouverte aussi aux salariés et indépendants qui roulent beaucoup, à conditions qu'ils soient non imposables.

À la sortie du conseil des ministres ce mercredi, François de Rugy est rentré plus dans le détail des mesures annoncées par le Premier ministre plus tôt ce matin sur RTL.

Concernant la prime à la conversion, cette aide financière qui permet aux Français d'acquérir un véhicule moins polluant, celle-ci va être abondée. Actuellement, les ménages imposables peuvent bénéficier d'un chèque de 1000 euros et ceux non imposables de 2000 euros.

"Nous sommes prêts à doubler cette prime pour les ménages non-imposables qui roulent beaucoup, donc les salariés qui habitent à une distance supérieure à 30 km de leur lieu de travail et cela concernera aussi les professionnels indépendants", a précisé le ministre de la Transition énergétique.

Édouard Philippe a indiqué une autre possibilité de profiter de cette aide de 4000 euros: faire partie des 20% des Français les plus modestes. Le gouvernement estime que cela va entraîner le versement de 100.000 primes supplémentaires. Le bénéficiaires peuvent s'en servir pour financer l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion, à condition qu'elle soit plus récente ou en tout cas qu'elle pollue moins comme les véhicules hybrides.

Élargissement du chèque énergie et des avantages fiscaux

D'autres mesures ont également été annoncées pour "accompagner" les Français et "accélérer" la transition énergétique, selon les mots de François de Rugy.

Le chèque énergie va subir "une double augmentation". D'abord un élargissement des conditions d'éligibilités, qui vont grossir de 2,2 millions le nombre de bénéficiaires, puis la hausse de la somme versée qui va passer de 150 euros en moyenne à 200 euros. Cette aide ira pour "l'essentiel au bénéfice des personnes qui se chauffent au fioul" et qui subissent de plein fouet le boom des prix sur les marchés mondiaux, a souligné le ministre.

Enfin, plusieurs avantages fiscaux ont été améliorés. D'abord, pour les gros rouleurs, l'indemnité kilométrique va augmenter mais uniquement pour les véhicule de petite puissance. autrement dit, ceux de 4 chevaux fiscaux. Puis, toutes les aides versées par les régions et les employeurs, même pour le covoiturage, seront exonérées d'impôts et de cotisations sociales.

J.-C.C.