BFM Business

L'inflation accélère un peu plus qu'estimé à 2,2% sur un an en septembre

Faut-il craindre un grand retour de l'inflation ?

Faut-il craindre un grand retour de l'inflation ? - AFP

L'inflation de septembre a principalement été stimulée par l'augmentation des prix de l'énergie (+14,9%).

Les prix à la consommation ont progressé de 2,2% sur un an au mois de septembre, après une hausse de 1,9% en août, toujours tirés par les prix de l'énergie et des services, a annoncé ce vendredi l'Insee. C'est 0,1 point de plus que ce qu'avait indiqué l'Institut national de la statistique dans une première estimation publiée le 30 septembre.

Cette progression provient essentiellement d'une accélération des prix de l'énergie (+14,9%) et des services (+1,4%). Les prix de l'alimentation (+1%), des produits manufacturés (+0,4%) et ceux du tabac (+4,8%) ont eux ralenti. Comparés sur un mois, les prix à la consommation reculent de 0,2%, après avoir progressé de 0,6% en août, une baisse qui s'explique par le recul des prix des services, de l'alimentation, notamment des produits frais.

Les prix de l'énergie en hausse de 1,3% sur un mois

Sur un mois, les prix de l'énergie ont toutefois eux encore progressé de 1,3% après une avancée de 0,6% en août, du fait principalement de la hausse des prix du gaz. Une tendance source d'inquiétudes pour les ménages qui a conduit le gouvernement à mettre en place un "bouclier tarifaire" pour limiter la répercussion de cette inflation sur les ménages.

Sur un an, l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui sert de base de comparaison au niveau européen, a lui aussi accéléré entre août et septembre, passant de 2,4% à 2,7%, a encore rapporté l'Insee.

P.L. avec AFP