BFM Business

Comptes cachés à l'étranger: depuis 2013, Bercy a récupéré plus de 10 milliards d'euros

-

- - AFP

Selon un rapport parlementaire, la cellule fiscale chargée de régulariser les avoirs à l'étranger a permis à l'Etat de récolter 9,4 milliards d'euros en impôts et amendes entre 2013 et 2017, puis plus de 900 millions d'euros en 2018.

Le montant est énorme et vient d'être dévoilé dans un rapport qui a été remis ce mardi aux parlementaires. Selon Le Figaro, l'Etat aurait récupéré 9,4 milliards d'euros entre 2013 et 2017 grâce à la cellule créée à la suite de l'affaire Cahuzac. Dès ce mercredi matin, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics depuis 2017, a confirmé ce chiffre dans un tweet.

Cette cellule de régularisation des avoirs à l’étranger (STDR) a été créée sous le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Cette unité du fisc est chargée de traquer les comptes cachés à l'étranger et de convaincre leur propriétaires de les rapatrier en France. En échange, l'Etat s'est engagé à ne pas les poursuivre en justice. En 5 ans, elle a traité environ 47.000 dossiers de repentis fiscaux qui avaient choisi de placer leur argent dans des pays qui leur offraient le secret bancaire.

En 2018, le STDR aurait encore traité 11.344 dossiers, dont 77% venant de Suisse pour récolter 938 millions d'euros en impôts et pénalités, ce qui a permis de renflouer le budget de l'État en 2018.

Pascal Samama