BFM Business

Selon le Medef, les hausses d'impôts sur les entreprises loin d'être effacées en 2017

"Nous aurons en 2017 effacé l'ensemble des hausses d'impôts et de charges sur les entreprises mises en œuvre depuis 2011", a affirmé la semaine dernière le ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin.

"Nous aurons en 2017 effacé l'ensemble des hausses d'impôts et de charges sur les entreprises mises en œuvre depuis 2011", a affirmé la semaine dernière le ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin. - Thomas Samson - AFP

Michel Sapin, ministre de l'Économie et des Finances, affirmait la semaine dernière que "nous aurons en 2017 effacé l'ensemble des hausses d'impôts et de charges sur les entreprises mises en œuvre depuis 2011". D'après une étude du Medef, ce ne sera pas le cas.

Les entreprises paieront en 2017 16 milliards d'euros de prélèvements obligatoires de plus qu'en 2010. C'est ce que dévoile une étude du Medef transmise à l'AFP, contredisant le gouvernement.

Le projet de loi de finances pour 2017 prévoit plusieurs mesures en faveur des entreprises: en particulier, le taux d'impôt sur les sociétés passera de 33,3% à 28% pour une partie des bénéfices des moyennes entreprises, et le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) doit être porté de 6% à 7% de la masse salariale pour les salaires allant jusqu'à 2,5 fois le Smic.

"Nous aurons en 2017 effacé l'ensemble des hausses d'impôts et de charges sur les entreprises mises en œuvre depuis 2011", a affirmé la semaine dernière le ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin.

Taxes locales et cotisations retraites

Selon le Medef, le CICE et les autres mesures du pacte de responsabilité représenteront un allègement de 31,9 milliards d'euros en 2017 pour les entreprises. Mais si l'on prend en compte la hausse des taxes locales et des cotisations retraites ainsi que la taxe carbone - ce que ne fait pas Bercy dans ses calculs - les entreprises paieront encore 15,91 milliards de plus qu'en 2010.

L'organisation patronale a recensé près de 90 taxes et cotisations sociales auxquelles sont soumises les entreprises. En 2017, la taxe carbone représentera 2,4 milliards d'euros.

D. L. avec AFP