BFM Business

Sécu : 14,7 milliards de déficit en 2012

-

- - -

Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre, selon une annonce du gouvernement ce jeudi, 14,7 milliards d'euros pour le régime général en 2012, compte tenu des mesures correctives prises par le gouvernement sur le budget 2012, a annoncé jeudi le gouvernement.

Le déficit de la Sécurité sociale passe sous la barre des 15 milliards d’euros. Hors mesures, le "trou" actualisé jeudi par la commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) était estimé à 15,5 milliards d'euros, contre 13,8 milliards initialement prévus, mais les nouvelles dispositions décidées par le gouvernement le porte à 14,7 milliards d’euros. Dans le détail, pour le régime général, le déficit après mesures correctives est de 6,7 milliards pour la branche maladie, 5,2 milliards pour la retraite, 2,7 pour la famille et 0,1 pour la branche accidents du travail.

Un déficit cumulé de 18,9 milliards

En ajoutant le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), qui finance le minimum vieillesse et les cotisations retraite des chômeurs, et dont les comptes se détériorent (4,2 milliards après mesures correctives contre 3,5 milliards en 2011), le total du déficit de la Sécu monte à 18,9 milliards, contre 19,9 précédemment évalué par la CCSS. Dans un communiqué, le gouvernement indique que la loi de Finances rectificative, présentée mercredi, permet "d'apporter 1,5 milliard de ressources nouvelles en 2012". Au final, "l'impact" des mesures correctives du gouvernement est de 1,1 milliard, compte tenu des dépenses liées à l'augmentation de l'Allocation de rentrée scolaire (ARS, environ 400 millions d'euros).

1,5 milliard d'euros de ressources nouvelles en 2012

Marisol Touraine et Jérôme Cahuzac ont souligné lors d'un point de presse que le projet de budget rectificatif présenté mercredi apporterait 1,5 milliard d'euros de ressources nouvelles cette année et 5 milliards en 2013, en faisant contribuer davantage les revenus du capital et en réduisant les "niches" sociales. « Grâce aux mesures complémentaires de redressement prévues dans le projet de loi de finances rectificative, le solde du régime général passerait pour la première fois depuis trois ans sous la barre des 15 milliards d'euros, à 14,7 milliards d'euros », lit-on dans un communiqué distribué lors du point de presse.