BFM Business

Retraites: 15 milliards d'euros à trouver pour 2060?

D'ici à 2060, on comptera 1,35 personne âgé de 20 à 59 ans pour un senior de plus de 60 ans.

D'ici à 2060, on comptera 1,35 personne âgé de 20 à 59 ans pour un senior de plus de 60 ans. - Public Domain - Pixabay - CC

De nouvelles projections démographiques, contenues dans un rapport du COR, montrent qu'il y aura plus de personnes âgées que prévu par rapport à la population en âge de travailler. Ce qui va se traduire par des besoins de financements supplémentaires à long terme.

Voilà des chiffres qui risquent de relancer une nouvelle fois le débat sur la nécessité d'ajuster les différents régimes de retraite. De nouvelles projections réalisées par l'Insee et contenu dans un document de travail du COR (comité d'orientation des retraites) révélé par les Échos montrent un vieillissement de la population plus fort que prévu.

Concrètement, le rapport de dépendance démographique c’est-à-dire la proportion des personnes de plus de 60 ans par rapport à celles en âge de travailler (20 à 59 ans), s'avère plus fort qu'il ne l'était lors des précédentes estimations, publiées en 2010.

De 0,43 il passe à 0,62 en 2040 puis à 0,74 en 2060. C'est ce dernier chiffre qui a changé, puisqu'en 2010, on ne tablait encore que sur une statistique de 0,70. Autrement dit, en renversant le chiffre, dans 43 ans, il n'y aura plus que 1,35 personne âgée de 20 à 59 ans pour un senior, contre 2,32 aujourd'hui, et 1,43 prévu auparavant.

Hausse de l'espérance de vie

Le nombre de personnes âgées a ainsi été révisée à la hausse de 3% d'ici à 2060 quand celui de la population en âge de travailler a lui été diminué de 3%.

Deux explications à cela. La premières est que l'espérance de vie a été rehaussée. Une personne née en 1990 aurait ainsi une espérance de vie de plus de 32 ans passée 60 ans, alors que ce chiffre était de 31 ans dans la précédente prévision. Par ailleurs, le solde migratoire a été revu à la baisse à +70.000 par an, contre +100.000 auparavant.

La conséquence est que le financement du système de retraite va être plus lourd. Les Échos font ainsi état de nouveaux besoins à hauteur de 10 milliards d'euros d'ici à 2040 et 15 milliards à l'horizon 2060.

J.M.