BFM Business

Retraite: 7 chiffres qui devraient vous surprendre

La France comptait 15,6 millions de salariés en 2013.

La France comptait 15,6 millions de salariés en 2013. - Joel Saget - AFP

Saviez-vous que les ex-agents d'EDF ou de la RATP ont une retraite deux fois supérieures à celles des autres salariés? Ou que plus de 10% des retraités français vivent à l'étranger ? Ces chiffres figurent dans le dernier rapport de la Dress sur les retraites et les retraités.

Fin 2013, la France comptait 15,6 millions de retraités, soit 1,8% de plus qu'un an plus tôt. Ce chiffre figure en bonne place dans le dernier rapport sur les retraités et les retraites établi par la Dress, le service de statistiques du ministère des Affaires sociales. Un rapport de 200 pages, écrit dans une langue austère, où l'on trouve bien d'autres chiffres que la plupart des Français ignorent. Petit tour d'horizon.

La pension moyenne atteint 1.306 euros

Le pouvoir d'achat des retraités a encore augmenté en 2013. Le montant brut mensuel moyen de la pension de retraite de base, tous régimes confondus, s'est établi à 1.360 euros brut, soit une hausse de 1,9% par rapport à l'année précédente, alors que l'inflation avait progressé de 0,7%. Depuis 2008, il a progressé de 3,6%. "Deux raisons à cette augmentation: la revalorisation légale au rythme de l’inflation et les carrières plus favorables des nouveaux retraités", explique la Dress.

Les retraités gagnent en moyenne deux fois moins que les salariés

Le salaire brut moyen en France s'élevait en 2013 à 2.874 euros alors que la pension moyenne n'est que de 1.306 euros brut. Les retraités perçoivent donc une rémunération deux fois inférieure à celle des salariés du privé.

1,6 million de retraités à l'étranger

Sur les 15,6 millions de retraités en 2013, 1,6 million vivaient à l'étranger. Il faut dire que certains pays, comme le Portugal, ont mis en place un régime spécial pour attirer les retraités. En 2013, le pays a lancé un statut de résident non habituel. Les retraités étrangers ne paient pas d'impôt sur le revenu.

La retraite moyenne des ex-salariés d’EDF, GDF et de la RATP est deux fois plus importante que celle des autres salariés

En moyenne, un retraité bénéficiant du régime spécial accordé aux ex-agents d’EDF et GDF percevait en 2013 une pension de 2.709 euros bruts. Une fois qu’ils ont quitté définitivement leur cabine de pilotage, les conducteurs du métro parisien ainsi que les autres salariés de la RATP sont à peine moins bien lotis. Leur pension atteignait la même année 2.615 euros. Le régime spécial de la SNCF apparaît ainsi moins généreux avec une pension moyenne de 2.119 euros bruts.

4 salariés sur 10 ont pris leur retraite juste après avoir fêté leur 61e anniversaire

Cette proportion varie selon les régimes auxquels ils ont cotisé. Ils sont plus nombreux (47%) parmi les salariés du privés que dans la fonction publique d’Etat (36,4%). Toutefois, on compte nettement plus de salariés ayant cotisé à la caisse nationale d’assurance vieillesse dans les rangs de ceux qui ont pu liquidé leur retraite à 60 ans. Ils sont 17,2 % du total des nouveaux retraités du privé contre 11 % chez les fonctionnaires.

351.100 retraités cumulaient leur pension avec un emploi

En 2013, 351.100 retraités du régime général (hors ceux ayant terminé leur carrière cette année-là) cumulaient leur pension avec un emploi. Autrement près de 3% des retraités de la CNAV continuaient à exercer une activité professionnelle pour arrondir leurs fins de mois. D’une façon générale, Le cumul-emploi retraite concerne, en majorité, les retraités de 65 ans ou plus.

La retraite des femmes inférieure de 26% à celle des hommes

Si l'égalité homme-femme est loin d'être effective dans le monde du travail, elle ne l'a pas non plus à l'heure de la retraite. La retraite globale moyenne des femmes (y compris les avantages accessoires de retraite et les pensions de réversion) est de 1.265 euros. Si on intègre les mêmes compléments de revenus pour les hommes, les ex-salariées perçoivent 26% de moins que leurs homologues masculins. Néanmoins, la Dress souligne que "bien qu’elles aient moins participé au marché du travail que les hommes, les femmes sont majoritaires parmi les bénéficiaires d’un droit direct (à la retraite, ndlr) en raison d’une espérance de vie plus longue". De plus, l’effectif des femmes à la retraite s’accroît plus rapidement "en raison de la progression de leur taux d’activité au fil des générations". Leur part était de 50,8 % en 2004 et atteint 51,7 % en 2013.

P. K. et D. L.