BFM Business

Relever l'âge de la retraite, une mesure à double tranchant

Reculer l'âge légal de départ à la retraite permet d'augmenter la population active

Reculer l'âge légal de départ à la retraite permet d'augmenter la population active - Lou Gabian - Flickr - CC

Relever d'un an l'âge légal de départ permettrait de gagner 0,7 point de croissance et de créer 200.000 emplois à long terme, selon les simulations du Trésor révélées par les Échos. Mais, à court terme, cette mesure peut faire remonter temporairement le chômage.

Voilà une étude que les candidats à la primaire de la droite et du centre étudieront sans nul doute avec attention. Tous comptent en effet repousser l'âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ou 65 ans.

Or le Trésor, dans une étude révélée par les Échos ce lundi 10 octobre, a justement étudié l'impact d'un relèvement de l'âge de départ. Ces simulations sont destinées à alimenter une réunion du Comité d'orientation des retraites, qui aura lieu ce mercredi 12 octobre.

Concrètement, la principale conclusion de la direction du Trésor est qu'une année de report de l'âge légal permet de gagner, à terme, 0,7 point de croissance et de créer 200.000 emplois. La retraite à 64 ans ferait ainsi gagner 1,4 point de PIB, celle à 65 ans, 2,1 points.

Plus vite, plus fort

Plus vite la réforme est mise en place, plus tôt ces gains économiques sont réalisés. Ainsi, "si l'on relevait l'âge de six mois par génération pour arriver à 64 ans, le gain pour le PIB serait de 1% en 2030. Avec un rythme d'un mois par génération, il ne serait que de 0,4 % à cette date", expliquent les Échos.

Sauf que si à long terme l'impact de ce type de réformes est positif, à court terme le chômage augmente. Et plus la mesure est mise en place rapidement, plus l'effet est fort, car les entreprises n'ont pas le temps de s'adapter à l'évolution rapide du marché du travail.

Ainsi, passer à la retraite à 64 ans en reculant l'âge légal de six mois par génération ferait grimper de 0,6 point le taux de chômage. À trois mois, le chiffre tombe à 0,3 point. Il descend jusqu'à 0,1 point pour un mois.

Comme nous l'expliquions dans un précédent article, les Français ont actuellement le droit à la plus longue retraite au monde. La différence entre l'âge de départ effectif et l'espérance de vie (ce que l'on appelle "le nombre prévu d'années à la retraite") est la plus forte parmi les pays de l'OCDE.

J.M.