BFM Business

Redevance télé, oeuvres d'art dans l'ISF : Jean-Marc Ayrault fait le point

Jean-Marc Ayrault assure qu'en temps de tempête le gouvernement "garde le cap"

Jean-Marc Ayrault assure qu'en temps de tempête le gouvernement "garde le cap" - -

Le Premier ministre a assuré mardi 16 octobre que la France poursuivra cet objectif, pourtant contesté au sein du PS. Il a également écarté l'idée d'inclure les œuvres d'art dans le calcul de l'ISF.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, s'est attaché mardi 16 à montrer qu'en temps de "tempête" traversée par la France, "le cap est tenu", tranchant plusieurs débats en suspens du budget 2013. Il a ainsi fait plusieurs déclarations ce mardi 16 octobre sur la radio Europe 1.

> Œuvres d’art et ISF : Jean-Marc Ayrault a assuré que les œuvres d’art ne seront pas incluses dans le calcul de l’impôt sur la fortune (ISF), ajoutant que la position du gouvernement était "très claire" sur ce sujet. Il répond à la commission des Finances de l’Assemblée qui a adopté un amendement au projet de loi des Finances pour 2013 proposant d’intégrer les œuvres d’arts dont la valeur excède 50 000 euros dans le calcul de l’ISF.

> Redevance télévisuelle : Le Premier ministre a écarté tout élargissement de cette taxe à la résidence secondaire. Les Français possédant deux lieux de résidence n’auraient donc pas à payer deux fois la redevance. Là encore, cette idée a été soulevée par un amendement parlementaire PS au projet de loi des Finances pour 2013.

> Compétitivité : il a expliqué que le programme du gouvernement pour relancer la compétitivité française pourrait s’étaler "sur deux-trois ans".

> Réduction des déficits : il a indiqué que l’objectif de réduire le déficit public à hauteur de 3% du PIB était "impératif", alors que ce chiffre est contestée au sein même de sa majorité. Le président PS de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a notamment évoqué dimanche le "côté absurde de cet objectif".

Les députés se penchent cet après-midi, en séance publique, sur l’examen du projet de Budget 2013.

Julien Marion AFP