BFM Business

"Puisqu'il y a plus de moyens pour la Défense, il y aura plus d'économies par ailleurs"

Michel Sapin estime que des économies sont possible dans le Logement.

Michel Sapin estime que des économies sont possible dans le Logement. - Kenzo Tribouillard - AFP

Pour Michel Sapin, les 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires pour la Défense doivent forcément être compensés par des économies.

Certains ministères risquent de faire grise mine. Les 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires accordés au ministère de la Défense sur les quatre prochaines années devront être compensés par des économies, a déclaré ce jeudi 30 avril le ministre des Finances, Michel Sapin.

François Hollande a annoncé mercredi qu'il renforçait les moyens de la défense et confirmé que son budget pour 2015, de 31,4 milliards d'euros, était "sanctuarisé", pour s'adapter à la nouvelle donne sécuritaire créée par les attentats de janvier.

Logement ou Santé visés

"Tout effort supplémentaire pour un ministère doit être compensé par des économies sur d'autres ministères", a dit Michel Sapin jeudi sur Europe 1. "Puisqu'il y a plus de moyens pour la Défense, il y aura plus d'économies par ailleurs", a-t-il ajouté.

Parmi les ministères concernés devraient figurer ceux du Logement et de la Santé, a ajouté le ministre des Finances. "Je pense que dans le domaine du logement, il y a des économies possibles (...) sans remettre en cause ni les solidarités ni le soutien au bâtiment", a-t-il dit.

"Dans le domaine de la santé, nous l'avons déjà dit, nous pouvons arriver à diminuer l'augmentation des coûts. L'année prochaine il y aura un effort qui sera fait par l'Assurance maladie."

D. L. avec AFP