BFM Business

Pourquoi la hausse de la fiscalité du diesel va faire 100.000 ménages gagnants

La fiscalité du diesel va être alourdie de 1 centime au litre en 216 puis de 1 centime supplémentaire en 2017.

La fiscalité du diesel va être alourdie de 1 centime au litre en 216 puis de 1 centime supplémentaire en 2017. - Philippe Huguen - AFP

Le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a indiqué mardi 20 octobre que l'augmentation de la taxation du gazole va permettre de réduire les impôts locaux de 100.000 foyers fiscaux avec, en moyenne, une baisse de 660 euros.

L'exécutif précise sa promesse. La semaine dernière Matignon a annoncé une hausse de la fiscalité du gazole couplée à une baisse symétrique de la taxation de l'essence.

Etant donné l'état du parc automobile (davantage de véhicules roulent avec un moteur diesel qu'un moteur à essence) cette décision doit permettre de dégager une recette qui atteindrait 245 millions d'euros. Le gouvernement avait promis qu'il s'en servirait alors pour réduire les impôts locaux de ménages modestes.

Mardi 20 octobre, le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert est venu préciser l'ampleur de ce geste fiscal. "C'est environ 100.000 foyers supplémentaires qui bénéficieront de cette réduction d'impôts locaux pour une valeur moyenne d'environ 660 euros par foyer fiscal", a-t-il déclaré à l'Assemblée nationale, répondant à une question de la députée socialiste Christine Pirès-Beaune. 

Les veuves, veufs et handicapés concernés

Un amendement socialiste en ce sens a été adopté à l'Assemblée nationale. Le dispositif doit conduire à réviser certains seuils pour que les contribuables âgés de plus de 60 ans, les veufs et les veuves ou encore les personnes handicapées soient exonérés partiellement ou totalement des impôts locaux, de la redevance audiovisuelle ou de la CSG.

"Le coût de cette mesure est de l'ordre de 100 millions d'euros sur l'amendement que vous avez voté, mais le gouvernement envisage dans la discussion parlementaire de relever plus ce seuil afin que plus de bénéficiaires puissent en récolter le produit", a par ailleurs rappelé Christian Eckert, qui avait déjà indiqué auparavant qu'il souhaitait que la mesure atteigne à terme un coût de 250 millions d'euros. Il a indiqué qu'à l'issue des discussions parlementaires, "probablement le double de foyers" bénéficierait de réductions d'impôts locaux rendues possibles par la taxation sur le gazole

J.M. avec AFP