BFM Business

Minimum vieillesse : « Une prime exceptionnelle, pas une avance »

BFM Business

Annoncée hier comme une simple avance sur la future hausse de 5% du minimum vieillesse, la prime de 200 euros est désormais considérée comme une « prime exceptionnelle » et supplémentaire.

Interviewée ce matin par Jean-Jacques Bourdin, Danièle Karniewicz, présidente CFE CGC de la Caisse nationale d'assurance vieillesse, est revenue sur l'annonce de Nicolas Sarkozy d'une prime de 200 euros pour les bénéficiaires du minimum vieillesse. En effet, après avoir obtenu la confirmation de Xavier Bertrand, elle a annoncé ce matin sur RMC que cette prime serait « une prime exceptionnelle, qui ne sera pas une avance comme on avait pu le penser lors de la présentation par Nicolas Sarkozy ». Cependant, elle n'a pas obtenu de précisions sur le « financement par l'Etat ».

Pour Julien Dray (PS), invité ce matin sur RMC, il s'agit d'une prime « municipales », car après tant de « déceptions et d'espoir », il est « nécessaire pour le gouvernement de faire quelques gestes ». Après « l'ivresse de la victoire » l'équipe de François Fillon doit selon lui faire face à « une sorte de panique ».

La rédaction