BFM Business

Matignon favorable au passe Navigo au tarif unique de 70 euros

Actuellement les tarifs du passe Navigo s'échelonnent entre 67 euros et 113 euros.

Actuellement les tarifs du passe Navigo s'échelonnent entre 67 euros et 113 euros. - Pierre Verdy - AFP

Matignon a indiqué ce mercredi 26 novembre que l'exécutif soutient l'idée d'un abonnement à tarif unique pour les transports en Ile-de-France. Les services du Premier ministre y voient "une mesure de justice sociale".

Le passe Navigo à un tarif unique de 70 euros pour les Franciliens est une idée qui se fait de plus en plus réelle.

Ce mercredi 26 novembre, Matignon a annoncé que le gouvernement soutient la mise en place d'un abonnement à tarif unique dans les transports en Ile-de-France.

"Manuel Valls a toujours soutenu le passe Navigo à tarif unique, particulièrement attendu par les habitants de la grande couronne", explique ainsi le communiqué émanant de Matignon.

Une mesure économique

Matignon met en avant "une mesure de justice sociale, pour permettre à tous les Franciliens de profiter des nouvelles infrastructures que l'Etat et la Région financent dans le cadre du Grand Paris". Il s'agit également "d'une mesure économique" qui contribuera au développement des entreprises.

A ce titre, les services du Premier ministre indiquent que ce passe unique "allège les charges des entreprises, qui remboursent la moitié du coût des abonnements transports de leurs salariés". "La réforme se traduira par une baisse nette du coût du travail pour certaines entreprises, notamment de dix salariés", poursuivent-ils.

Actuellement, les tarifs s'échelonnent de 67,10 euros pour la zone 1-2 jusqu'à 113,20 euros pour la cinquième et dernière zone.

Des amendements au projet de budget rectificatif

Cette idée de passe unique avait été soumise lundi à Manuel Valls par le président de la région Île-de-France, Jean-Paul Huchon et celui de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), Pierre-Antoine Grailly. Les deux hommes avaient trouvé un accord pour faire en sorte que cette promesse électorale du PS et des écologistes devienne réalité.

Mais le feu vert du gouvernement est nécessaire. Pour financer l'abonnement à tarif unique, Jean-Paul Huchon et Pierre Antoine Grailly ont proposé des mesures fiscales qui dépendent du législateur. C'est pourquoi le gouvernement a indiqué qu'il allait soutenir des amendements déposés par le député socialiste Olivier Faure au projet de loi de Finances rectificative pour 2014.

Ces amendements reprennent de facto les mesures proposées par Jean-Paul Huchon et Pierre-Antoine Grailly, à savoir le relèvement du versement transport. Pour financer le passe Navigo à tarif unique, les deux hommes ont en effet proposé d'augmenter cette contribution payée par les entreprises de plus de 10 salariés. La hausse, de 0,14%, concernerait plus exactement les sociétés situées dans les zones 1 et 2, les plus proches du centre de Paris.

Julien Marion avec AFP