BFM Business

Marylise Lebranchu: "être plus performant et peut-être moins dépensier"

Marylise Lebranchu expliique qu'il s'agit d"'innover en terme de service publique"

Marylise Lebranchu expliique qu'il s'agit d"'innover en terme de service publique" - -

Jean-Marc Ayrault a désormais envoyé la lettre de cadrage budgétaire aux différents ministres, ce vendredi 8 mars. Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a expliqué à BFMTV ce que signifie l’effort de 5 milliards d’euros demandés par le Premier ministre.

Les ministères connaissent désormais l’ampleur de la marche à gravir. Ce vendredi 8 mars, Jean-Marc Ayrault leur a envoyé leur lettre de cadrage budgétaire, leur demandant d’accomplir 5 milliards d’euros d’efforts pour 2014.

Pour Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique et de la Recherche, cela "veut dire plus de difficultés", mais aussi "un travail précis". Interrogée par BFMTV, elle a donné davantage de détails: "il s’agit de savoir où en est notre organisation, comment innover en terme de service public, tout en étant plus performant et, peut-être moins dépensier".

Concrètement, elle a expliqué "que chaque demande des ministères prioritaires [Justice, Education, Intérieur, ndlr] va être regardée de très près". En fonction de cela, l’état des lieux de chaque ministère sera effectué pour apporter "une réponse plus construite"

"Nous allons être courageux"

Elle a précisé qu’ensuite "point par point, les normes, les dispositions, les politiques vont être examinées. Nous sommes en train d’évaluer 23 politiques publiques sur les 40. Il s’agit des aides aux entreprises, mais aussi des tas de politiques publiques, de commissions, et autres... qui ne sont peut-être pas utiles", a-t-elle ajouté. "Nous allons être courageux", a-t-elle conclu.

Julien Marion