BFM Business

Logement : le gouvernement peaufine ses mesures de relance

Le gouvernement miserait notamment sur l'investissement dans le locatif neuf

Le gouvernement miserait notamment sur l'investissement dans le locatif neuf - Philippe Huguen - AFP

Matignon envisagerait d'élargir les avantages fiscaux du régime Duflot aux locations aux ascendants et descendants d'une même famille, rapportent ce dimanche 24 juillet plusieurs médias. Les mesures doivent être officiellement annoncées cette semaine.

Depuis l'océan indien où il était en tournée, François Hollande avait affirmé vendredi 22 août que des annonces tomberont "dès la semaine prochaine" sur des dossiers prioritaires.

Parmi eux, le logement. Le gouvernement va, en effet, dévoiler des mesures "urgentes" cette semaine dans le but de relancer la construction, les mises en chantier étant en berne depuis le début de l'année.

Ce dimanche 24 août, le Journal du Dimanche et les Echos rapportent tous deux que le gouvernement cible notamment "l'investissement locatif". Selon ces deux médias, l'exécutif va notamment autoriser les acquéreurs de logements neufs bénéficiant des avantages fiscaux du dispositif Duflot à louer à leurs ascendants et à leurs descendants, ce qui est jusque-là impossible.

Réforme de la taxation des plus-values de cession

Cette mesure avait été réclamée, jeudi 21 août, par le président de la fédération française du bâtiment (FFB), Jacques Chanut, sur BFM Business. Il préconisait une "carotte fiscale" pour relancer le secteur, incluant une mesure de "solidarité intergénérationnelle" afin de donner la possibilité d'acheter et louer entre ascendants et descendants.

Toujours selon les Echos et le JDD, pour inciter les propriétaires à vendre leurs terrains constructibles, le gouvernement envisage également une réforme de la taxation des plus-values de cession.

Par ailleurs, le gouvernement devrait également annoncer la simplification d'un certain nombre de normes de construction, notamment au niveau des délais nécessaires pour l'obtention d'un permis de construire.

Interrogé par l'AFP, Matignon "n'a pas de commentaire à faire"."On est au travail, les arbitrages sont en cours, il y aura des annonces dans les prochains jours", ont simplement rappelé les services du Premier ministre.

J.M. avec AFP