BFM Business

Les pistes d'Hidalgo pour boucler le budget de la mairie de Paris

Anne Hidalgo compte économiser 150 millions d'euros

Anne Hidalgo compte économiser 150 millions d'euros - Patrick Kovarik - AFP

La maire de Paris s'apprête à lancer le débat d'orientation pour construire le budget 2016 de la capitale. Elle compte notamment faire davantage d'économies et augmenter les frais de notaires, rapportent Les Echos

Anne Hidalgo va encore devoir s'adonner un important numéro d'équilibriste, mercredi 14 octobre. La maire de Paris va en effet débuter le débat d'orientation budgétaire pour 2016. Et la capitale va être fortement mise à contribution dans les cadres des baisses de dotations prévus par l'Etat aux collectivités locales.

Une baisse de 240 millions d'euros seraient ainsi prévue, selon les calculs de la maire, cités par les Echos, auxquels il convient de rajouter 50 millions d'euros prélevés au "titre de la péréquation nationale", précise le quotidien. Au total, "l'écart prévisionnel de financement atteindrait jusqu'à 400 millions d'euros, selon la mairie", ajoute-t-il.

"J’aurais pu repousser le débat d’orientation budgétaire à plus tard mais je préfère mettre tous les chiffres et les leviers budgétaires sur la table, ouvrir la discussion avec tous les groupes politiques, y compris l’opposition", affirme Anne Hidalgo dans un entretien aux Echos.

Le premier de ces leviers que compte actionner l'édile est d'augmenter les économies de fonctionnement, qui devrait lui permettre de dégager entre 120 et 150 millions d'euros.

Augmenter les paiements des PV

Anne Hidalgo veut ensuite augmenter les droits de mutation, couramment appelés "frais de notaire", qui sont payés dans le cadre de transaction immobilières. Les départements (Paris étant à la fois une ville et un département) ont en effet obtenu le droit de relever le taux de cette taxe de 3,8% à 4,5%. Anne Hidalgo proposera au conseil départemental de la ville d'utiliser cette voie pour générer 140 millions d'euros de recettes supplémentaires. Elle entend également modifier les abattements sur les résidences secondaires (60 millions d'euros de gain potentiel).

Autre piste: Anne Hidalgo compte augmenter les recettes générées par le paiement des PV de stationnement en permettant de s'acquitter de la contravention avec son smartphone. Elle espère récupérer ainsi 30 millions d'euros en plus. Enfin, la collecte de la taxe de séjour par les plateformes de type AirBnB devrait rapporter entre 10 et 15 millions d'euros.

J.M.