BFM Business

Les petites économies de la Cour des comptes

Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes, veut répondre aux critiques

Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes, veut répondre aux critiques - Bertrand Guay-AFP

Habituée à critiquer la gestion des autres administrations, la Cour des comptes a réclamé à l'Etat pour 2015 des crédits en baisse de... 0,99%. Ses effectifs ne devraient pas augmenter l'an prochain. Il faut donner l'exemple.

François Hollande a annoncé 21 milliards d'euros d'économies sur les dépenses publiques en 2015. La Cour des comptes économisera, elle, 1,94 million d'euros l'an prochain, soit 0,99% de son budget.

Ses dépenses atteindront 214,5 millions contre 216,4 millions cette année. Un montant qui englobe également le budget des 20 chambres régionales des comptes. C'est ce qui ressort du rapport budgétaire du député centriste Philippe Vigier qui vient d'être publié sur le site de l'Assemblée nationale. 

Investissements en hausse

Dans le détail, les dépenses de fonctionnement de la Cour et ses satellites seront en baisse de près de 10%. C'est la conséquence du récent regroupement des chambres régionales. En revanche, les dépenses d'investissement seront en hausse de... 407%, soit 3,9 millions.

Avec ces derniers crédits, Didier Migaud, le premier président de la Cour, veut poursuivre la mise en place du système Argos de programmation des travaux et des procédures engagés par l'institution. 

La Cour ayant renoncé à son projet (coûteux) d'installation dans l'Hôtel de la Marine, sur la Place de la Concorde à Paris, elle va en contrepartie engager des travaux de modernisation de ses locaux historiques de la rue Cambon. 

Effectifs stables mais...

En 2015, alors que l'Etat réduira globalement ses effectifs de 11.000 fonctionnaires, la Cour des comptes maintiendra ses effectifs à 1.840 personnes dont 637 magistrats.

Ce qui ne l'empêchera pas de recruter 63 agents chargés de vérifier les comptes des organismes qu'elle vérifie. Mais elle financera ces embauches par le non remplacement de 63 fonctionnaires d'exécution. 

Le budget de la Cour: 

> dépenses de personnel: 186 millions d'euros

> dépenses de fonctionnement: 24,8 millions

> dépenses d'investissements: 2,8 millions

Source: Assemblée nationale

Patrick Coquidé