BFM Business

Les fonctionnaires ont vu leur paie fondre

En tenant compte de l'augmentation des prix, le pouvoir d'achat des fonctionnaires a baissé de 0,7% entre 2012 et 2013.

En tenant compte de l'augmentation des prix, le pouvoir d'achat des fonctionnaires a baissé de 0,7% entre 2012 et 2013. - Patrick Janicek - Flickr - CC

Les agents de la fonction publique d'Etat, les plus nombreux, ont vu leur pouvoir d'achat baisser de 0,7% entre 2012 et 2013. En cause: le gel depuis 2010 du point d'indice sur lequel est indexé leur traitement.

Le salaire net des fonctionnaires d'État, les plus nombreux avec plus de 2 millions d'agents, a baissé de 0,7% entre 2012 et 2013 en tenant compte de l'inflation, selon une étude de l'Institut national de la statistique publiée mercredi.

Il avait déjà reculé de 0,8% l'année précédente. Cette tendance à la baisse s'explique par le gel du point d'indice en vigueur depuis 2010, qui sert au calcul des salaires des agents, mais aussi l'inflation et la hausse des cotisations retraites, qui doivent s'aligner sur le privé d'ici à 2020.

En 2013, les 2,167 millions d'agents actifs dans les ministères et les établissements publics ont perçu en moyenne un salaire de 2.469 euros nets, selon l'enquête, qui affine des données provisoires publiées fin avril. En euros constants, c'est-à-dire en tenant compte de l'inflation (+0,9% en 2013), il s'agit d'une baisse sur un an 0,7%.

Une refonte des grilles de rémunération

Pour les titulaires, qui représentent toujours près de trois-quarts des fonctionnaires d'État, la baisse s'élève à 0,6% (2.627 euros nets). Hors bénéficiaires de contrats aidés, le salaire net moyen décroît de 0,8% pour s'établir à 2.500 euros, précise l'Insee.

Pressé par les syndicats d'augmenter les salaires, le gouvernement envisage de refondre toutes les grilles de rémunération des fonctionnaires, de manière à les rendre plus attractives.

A la mi-juin, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a dit espérer obtenir l'aval des syndicats en septembre sur ce projet. Selon elle, une première augmentation de "30 et 40 euros par mois" pourrait alors intervenir en 2017 pour tous les agents, et jusqu'à 70 euros à l'horizon 2020.

N.G. avec AFP