BFM Business

Les chiffres clés du budget 2013

Jean-Marc Ayrault, ici accompagné par Jérome Cahuzac, s'est exprimé après l'adoption du budget 2013 par le Conseil des ministres

Jean-Marc Ayrault, ici accompagné par Jérome Cahuzac, s'est exprimé après l'adoption du budget 2013 par le Conseil des ministres - -

Le budget 2013, adopté en Conseil des ministres ce vendredi 28 septembre, n'a pas réservé de surprise. Découvrez les chiffres essentiels de "l'effort historique" demandé aux Français.

L'"effort" demandé aux Français s'élèvera donc à 36,9 milliards d'euros, répartis ainsi :

-24 milliards de hausses d'impôts, dont 4,4 milliards déjà votés durant l'été, 10 milliards d'impôts prélevés sur les ménages et 10 milliards sur les entreprises.

-10 milliards d'euros d’économies sur le budget de l’Etat.

-2,5 milliards d'euros de réduction des dépenses de l'assurance maladie.

Dans le détail:

-L'impôt sur le revenu va augmenter de 3,5 milliards d'euros, en raison de la taxation accrue des revenus du capital, du plafonnement du quotient familial et de la création d'une tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150 000 euros par part.

-L'hypothèse de croissance reste inchangée par rapport à l'annonce de François Hollande il y a trois semaines, à 0,8%

-La prévision d'inflation pour 2013 est désormais de 1,8%, contre 1,6% auparavant.

-Selon le gouvernement, 4,1 millions de foyers, parmi les plus aisés, paieront plus d'impôts et 8,5 millions en paieront moins.

-L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est relevé pour un milliard d'euros et la "contribution exceptionnelle à 75% sur les revenus d'activité supérieurs à un million d'euros" rapportera 200 millions d'euros.

-10 011 postes vont être créés dans l'enseignement en 2013.

-12 298 postes vont être supprimés dans les ministères "non prioritaires".

-La redevance audiovisuelle va augmenter de 2 euros, en plus de l'inflation, soit une hausse totale de 4,50 euros.

Yann Duvert