BFM Business

Le Sénat rejette la généralisation du tiers payant

Ce vote était attendu de la part du Sénat

Ce vote était attendu de la part du Sénat - François Guillot - AFP

La chambre haute du Parlement a rejeté cette mesure incluse dans le projet de loi Santé, très critiquée par les médecins. Aussitôt Marisol Touraine a prévenu qu'elle la réintroduirait en nouvelle lecture.

Le Sénat, à majorité de droite, a rejeté vendredi le tiers payant généralisé, une mesure phare du projet de loi santé vivement critiquée par les médecins. La ministre de la Santé Marisol Touraine a aussitôt annoncé qu'elle réintroduira en nouvelle lecture cette mesure. 

La généralisation par étapes de ce système permettant de ne plus avancer les frais d'une consultation en médecine de ville qui constitue une promesse de campagne de François Hollande a déjà été adoptée en première lecture par l'Assemblée.

Mais la commission des Affaires sociales du Sénat, considérant qu'elle constitue une remise en cause inutile de la pratique des professionnels de santé libéraux, avait décidé de la supprimer.

Une satisfaction "donnée aux médecins"

"Cette mesure est un des éléments majeurs de ce projet de loi parce que c'est de l'innovation", a déclaré Marisol Touraine. "Or notre système de santé a besoin d'innovation".

De son côté, le président de la commission des Affaires sociales, Alain Milon, (Les Républicains, LR), s'est félicité que "satisfaction soit donnée aux médecins". Ceux-ci sont mobilisés depuis des mois contre le tiers payant général qui aboutira selon eux à "la fin de la médecine libérale".

Le débat sur le projet de loi santé, entamé lundi, doit se poursuivre au Sénat jusqu'au 2 octobre, avant un vote solennel le 6 octobre. Les sénateurs ont supprimé une autre mesure importante du texte, la création du paquet de cigarettes neutre, vivement critiquée par les buralistes. Là aussi, Marisol Touraine a annoncé qu'elle sera réintroduite en nouvelle lecture.

J.M. avec agences