BFM Business

Le Quai d'Orsay fait une plus-value de 3.500% avec la vente d'un appartement de fonction

Le duplex possède pas moins de 38 fenêtres.

Le duplex possède pas moins de 38 fenêtres. - -

Un financier américain a fait l'acquisition, pour 70 millions d'euros, du somptueux duplex new yorkais qui servait de résidence à l'ambassadeur de France à l'Onu. L'Etat réalise une belle plus-value qui servira à alimenter le budget du Quai d'Orsay.

Le bien était très convoité, ce qui a permis de faire monter les enchères. La résidence de l'ambassadeur de France aux Nations Unies à New York, a été mise en vente au début du mois d'avril par le Quai d'Orsay à 48 millions de dollars. Le compromis de vente a été finalement signé à la fin du mois de mai pour… 70 millions. C'est le financier américain Israel Englander qui a déboursé cette somme pour mettre la main dessus, a révélé Paris Match.

Le milliardaire va ainsi disposer d'un pied-à-terre, situé au 740 Park avenue à Manhattan, de 700m2, sur deux niveaux, qui se compose de 18 pièces.

Une belle opération pour les finances du ministère des Affaires étrangères, qui cherche à rationaliser ses dépenses. La France, qui possède encore le troisième réseau diplomatique au monde derrière les Etats-Unis et la Chine, doit faire face à des dépenses d'entretien dont elle n'a plus les moyens.

Régime dérogatoire jusqu'en 2015

Depuis 2008, le ministère des Affaires étrangères mène donc une politique de cession des biens situés à l'étranger, qui aura été rarement aussi lucrative. La vente de l'appartement new yorkais va lui permettre de réaliser une plus-value de 3.500%. Le dernier record datait de 2012, année où la résidence du consul de France situé sur les hauteurs de Hong-kong avait été cédée pour 52 millions d'euros à un milliardaire chinois.

Le Quai d'Orsay a en tout cas tout intérêt à vendre au plus vite ses biens les plus prestigieux : il bénéficie depuis 2006 d'une dérogation qui lui permet d'empocher la totalité du fruit de ces cessions, contre la moitié seulement pour les autres ministères. Or ce régime prend fin en 2015.

Reste une question : mais où va loger l'ambassadeur à l'Onu ? Il va bénéficier d'un appartement de "seulement" 500 m2, mais surtout nettement moins cher, puisqu'il a été acheté pour 7,8 millions de dollars.

C.C.