BFM Business

Le moral des chefs d'entreprise au plus bas depuis août 2009

Le climat des affaires s'est plus particulièrement dégradé dans l'industrie manufacturière

Le climat des affaires s'est plus particulièrement dégradé dans l'industrie manufacturière - -

L'indicateur du climat des affaires, publié ce mardi 23 avril par l'Insee, démontre une nouvelle baisse de la confiance des chefs d'entreprise. Mis à part le bâtiment, la dégradation touche les autres secteurs d'activité.

La conjoncture française inquiète davantage les chefs d'entreprise. C'est ce qui ressort de l'indicateur publié par l'Insee, ce mardi 23 avril, qui est censé refléter le climat des affaires général en France, en sondant les opinions des chefs d'entreprise des principaux secteurs.

L'indicateur (voir çi-dessous) a ainsi perdu deux points au mois d'avril pour s'établir à 84 points contre 86 points en mars. Un niveau d'autant plus inquiétant qu'il s'agit d'un plus bas depuis août 2009.

Ce mauvais chiffre renforce un peu plus l'hypothèse d'un décrochage de l'économie, alors que le FMI prédit désormais une croissance négative pour la France en 2013 de 0,1%.

source: Insee

Une forte dégradation de l'activité manufacturière

Dans le détail, les indicateurs sectoriels ne sont guère rassurants. Le climat des affaires dans l'industrie manufacturière a ainsi perdu trois points pour s'établir à 88 points, en mars. "Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière jugent que leur activité passée s’est fortement dégradée", écrit l'Insee, qui ajoute que "les carnets de commandes globaux et étrangers se dégarnissent et sont jugés très peu étoffés".

L'indicateur des services chute, lui, d'un point, à 83 points. Ce dernier chiffre accuse une baisse de sept points depuis le début de l'année.

Enfin le commerce perd quatre points, à 85, quand le bâtiment en gagne un, à 94. Tous ces indicateurs restent nettement en dessous du seuil de 100 qui correspond à leur moyenne de longue période.

J.M.