BFM Business

Le geste de Valls envers les communes

-

- - Charly Triballeau - AFP

Le Premier ministre a proposé ce jeudi 28 mai la création d'un fonds d'aide à l'investissement d'un milliard d'euros pour les communes les plus touchées par la baisse des dotations.

Le Premier ministre a a priori écouté les doléances des élus locaux. A la sortie d'une réunion avec l'Association des maires de France, Manuel Valls a proposé la création d'un fonds d'aide à l'investissement d'un milliard d'euros pour les communes et les intercommunalités les plus touchés par la baisse des dotations de l'Etat.

En outre, le Premier ministre a proposé de réfléchir à l'élargissement des dépenses éligibles au fonds de compensation de la TVA (FCTVA), un prélèvement sur les recettes de l'Etat qui constitue la principale aide de l'Etat aux collectivités en matière d'investissement.

Le chef du gouvernement a en revanche refusé d'accéder à la principale revendication de l'AMF: l'étalement dans le temps de la baisse des dotations de l'Etat programmée sur la période 2014-2017.

Pas d'étalement des baisses de dotations

"Cet effort qui est demandé aux collectivités locales s'inscrit dans le cadre de la baisse des dépenses publiques de 50 milliards, nécessaire à notre redressement économique. Toutes les administrations publiques doivent y prendre leur part", a-t-il dit, selon un communiqué de l'hôtel Matignon.

"Je vous propose la création d'un fonds spécifique de soutien pour créer un levier d'investissement au bénéfice des communes ou des intercommunalités. Il pourrait être doté d'un milliard d'euros, et nous devons réfléchir ensemble à la ressource qui l'alimenterait", a-t-il indiqué.

J.M. avec Reuters