BFM Business

Le Drian: "il faudra faire des choix" dans le budget de la Défense

Jean-Yves Le Drian était l'invité de BFMTV-RMC, mardi 5 mars.

Jean-Yves Le Drian était l'invité de BFMTV-RMC, mardi 5 mars. - -

Invité de BFMTV-RMC, mardi 5 mars, Jean-Yves Le Drian a affirmé que la Défense, comme les autres ministères, allait contribuer au redressement des finances publiques. Sans toutefois donner plus de précisions.

En ces temps d’économies budgétaires, les moyens de la Défense seront-ils remis en cause ? Invité de BFMTV-RMC, mardi 5 mars, Jean-Yves le Drian a répondu de manière évasive, même s’il a livré quelques indications.

Pour le ministre de la Défense, il existe en France "deux contraines de souveraineté" : que le pays "tienne son rang" militairement, mais aussi qu’il se désendette. Une équation à laquelle il "n’est pas en mesure" de répondre pour l'instant.

"Il manquait cinq milliards d'euros fin 2012"

Ce qui ne l’empêche pas d’avoir une idée sur la question. Pour que "l’effort soit maintenu mais que la Défense contribue" au redressement des finances publiques, un "autre Livre blanc" va être rendu public dans quelques semaines. Ce document va définir les grandes orientations gouvernementales en matière militaires.

D’après Jean-Yves Le Drian, le précédent Livre blanc est obsolète car élaboré "avant la crise de 2008". Il manquait ainsi "3,5 milliards fin 2011" pour satisfaire les objectifs du gouvernement, et "cinq milliards en 2012", selon lui.

Si des économies semblent donc inévitables, rien n’est arrêté. "Il est possible de retarder certains programmes, ou d'en avancer d’autres", a déclaré le ministre, précisant que certaines dépenses, comme l’achat de drones, étaient indispensables . "Il faudra faire des choix", a-t-il conclu.

BFMbusiness.com