BFM Business

Le déficit de l'Etat recule de 7,7 milliards d'euros fin septembre

Ministrère des Finances

Ministrère des Finances - -

Le déficit de l'Etat a reculé de 7,7 milliards d'euros au 30 septembre par rapport à 2011, s'établissant à 85 milliards d'euros, « en cohérence avec la réduction attendue », a annoncé vendredi le ministère du Budget dans un communiqué.

Le déficit du budget de l'Etat français a été ramené à 85 milliards d'euros à fin septembre contre 92,7 milliards un an plus tôt, selon les données publiées vendredi par le ministère du Budget. Le déficit budgétaire reste légèrement au-dessus du niveau qu'il est censé atteindre à la fin de l'année, fixé à 83,6 milliards par le projet de budget 2013 actuellement en discussion au Parlement. Le gouvernement s'est engagé à ramener le déficit public (Etat mais aussi Sécurité sociale et collectivités locales) à 4,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année, puis à 3% en 2013.
« Le solde général d'exécution s'améliore de 7,7 milliards d'euros par rapport à fin septembre 2011 en cohérence avec la réduction annuelle attendue du déficit budgétaire de l'Etat estimée à 7,2 milliards d'euros », souligne le ministère du Budget dans un communiqué.
Le gouvernement prévoit de ramener cette année son déficit budgétaire à 83,6 milliards d'euros contre 90,7 milliards en 2011. Le projet de loi de finances pour 2013 prévoit que ce déficit sera ramené l'an prochain à 61,6 milliards d'euros.
Parallèlement, les recettes du budget général, nettes des remboursements et dégrèvements, s'établissent à 211,6 milliards d'euros, contre 207,3 milliards au 30 septembre 2011. « Les encaissements de recettes fiscales à fin septembre sont en progression de 6 milliards d'euros par rapport à 2011 », affirme Bercy qui, là aussi, juge le résultat « en ligne avec la prévision ». Le produit des recettes non fiscales s'élève à 9,5 milliards d'euros contre 11,1 milliards un an plus tôt, l'écart résultant selon Bercy « du moindre niveau des bénéfices des entreprises financières (Caisse des dépôts et consignations, Banque de France) ». Enfin, le solde des comptes spéciaux est déficitaire de 23,3 milliards à fin septembre, contre 30 milliards un an plus tôt.« L'évolution, à fin septembre, du solde des comptes spéciaux reste encore peu significative compte tenu de mouvements conséquents attendus d'ici la fin de l'année sur nombre d'entre eux », précise Bercy.

T. de Dieuleveult avec agences