BFM Business

Le déficit de 2014 est finalement un peu moins fort

L'insee a également confirmé que la croissance avait calé au deuxième trimestre

L'insee a également confirmé que la croissance avait calé au deuxième trimestre - Thomas Samson - AFP

L'Insee a revu à la baisse le chiffre de 2014, qui passe de 4 à 3,9% du PIB, ce mercredi 23 septembre. L'institut a également confirmé une croissance nulle au deuxième trimestre.

L'Insee a révisé à la baisse son estimation du déficit public de la France en 2014, de 4% à 3,9% du produit intérieur brut, réduisant la marche à franchir pour arriver à 3,8% fin 2015, conformément à l'engagement de la France auprès de ses partenaires européens.

Cette révision "correspond à une amélioration de quelques centaines de millions d'euros en 2014", a estimé le ministre des Finances Michel Sapin dans une déclaration à l'AFP, jugeant qu'elle confortait "notre capacité à tenir les cibles que nous nous sommes données". 

Le 0% du deuxième trimestre confirmé

L'institut de conjoncture a par ailleurs confirmé une croissance nulle au deuxième trimestre, dans le cadre d'une deuxième estimation publiée ce mercredi. Ce qui, selon Michel Sapin "conforte" la prévision de l'exécutif d'une croissance de 1% pour l'ensemble de 2015.

Dans cette deuxième estimation, l'institut de conjoncture a livré un peu plus de détails que lors de la première. Ainsi selon l'Insee, le pouvoir d'achat est resté stable (-0,1%) et le taux de marge des entreprises a lui aussi stagné (-0,1% à 31,1%).

J.M. avec AFP