BFM Business

La régularisation fiscale rapportera 1,8 milliard d’euros en 2014

-

- - -

Les dossiers de régularisation continuent à arriver à un rythme soutenu, a confié Michel Sapin au JDD du 28 juillet. 1,336 milliard d'euros ont déjà été récolté, ce qui permettra d’atteindre l’objectif de 1,8 milliard d’ici la fin de l’année.

Près de 30.000 demandes de régularisation fiscale ont atterri dans le service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), au 25 juillet. Un afflux qui va permettre au gouvernement d'atteindre son objectif de tirer environ 1,8 milliard d'euros en 2014 de la régularisation de comptes bancaires dissimulés à l'étranger, a affirmé le ministre des Finances Michel Sapin, dans un entretien au Journal du Dimanche du 27 juillet.

"Le rythme d'arrivée des dossiers reste très soutenu", explique le ministre. A tel point que Bercy a dû renforcer ses effectifs, qui sont passés de 50 à 100 personnes en juin.

Financer les baisses d'impôts

"Les sommes recouvrées en impôts et pénalités atteignent 1,336 milliard d'euros aujourd'hui, contre 1 milliard d'euros mi-juin. Nous sommes donc quasiment sûrs d'atteindre l'objectif de 1,8 milliard fin 2014 et de disposer encore de recettes en 2015", déclare Michel Sapin.

"Ces rentrées fiscales permettent de financer sans difficulté la baisse d'impôt de cette année en faveur des ménages modestes, qui sera pérennisée l'an prochain", ajoute-t-il.

"Le montant moyen par dossier des avoirs révélés à l'administration fiscale s'élève à 1 million d'euros. À ce stade, on peut donc estimer qu'environ 28 milliards d'euros détenus à l'étranger sont sortis de l'ombre et vont accroître les bases fiscales pour l'avenir", s'est-il réjoui.

"Jamais par le passé une opération d'une telle envergure n'avait eu lieu. Elle repose pourtant sur le droit commun, sans amnistie", a-t-il ajouté.

C.C. avec AFP