BFM Business

La France affiche une croissance nulle au deuxième trimestre

L'activité économique française a stagné au deuxième trimestre, selon la première estimation de l'Insee. La croissance du 1er trimestre, elle, a été revue à la hausse.

Zéro pointé. L'activité économique française est restée au point mort au deuxième trimestre, a annoncé l'Insee vendredi dans une première estimation pour cette période.

Moteur attendu d'une reprise économique durable, l'investissement des entreprises a ralenti au deuxième trimestre (+0,2% après +0,6% au premier trimestre), tandis que la consommation des ménages a fortement fléchi (+0,1% après +0,9%).

Le commerce extérieur a contribué positivement à l'évolution du PIB (+0,3 point après -0,3), plombé par les variations de stocks (-0,4 point).

Seule bonne nouvelle, le chiffre du premier trimestre a été révisé à la hausse, à 0,7%.

Sapin confiant en l'avenir

Le ministre des Finances Michel Sapin, de son côté, a confirmé l'objectif du gouvernement de parvenir à une croissance de 1% du Produit intérieur brut sur l'ensemble de l'année 2015.

"Après un premier trimestre très dynamique, le niveau de l'activité se maintient. A la fin du premier semestre, l'acquis de croissance est de 0,8%, ce qui conforte notre objectif de 1% pour l'année 2015", a-t-il estimé dans une déclaration écrite aux agences de presse.

L'Allemagne déçoit également

De son côté, l'Allemagne a vu sa croissance accélérer modestement au deuxième trimestre par rapport au premier, avec une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,4%, légèrement inférieure aux attentes.

C'est légèrement moins qu'escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur une croissance allemande de 0,5% au deuxième trimestre.