BFM Business

La dette publique a augmenté de 36 milliards au premier trimestre

La hausse de la dette publique va dans le sens des prévisions de la Cour des comptes sur le déficit.

La hausse de la dette publique va dans le sens des prévisions de la Cour des comptes sur le déficit. - -

La dette publique française a augmenté de 36,5 milliards d’euros, soit 1,5 point, au premier trimestre 2013, selon l’Insee. Elle représente désormais 91,7% du PIB français.

La dette publique brute s’est creusée au premier trimestre 2013: plus 36,5 milliards d’euros, d’après les chiffres publiés par l’Insee ce vendredi 28 juin. Par rapport au trimestre précédent, l’endettement augmente de 1,5 point.

Au total, la dette s’établit à 1.870,3 milliards d’euros, et représente 91,7% du PIB. La France est ainsi bien au-dessus des critères européens, qui fixent théoriquement le seuil maximal de 60% du PIB.

Il faut "tenir la dépense publique"

Cette hausse de la dette publique est essentiellement due à une progression de l’endettement de l’Etat, alors que celui des administrations locales diminuent légèrement. La dette de l’Etat atteint ainsi 1.477 milliards d’euros, contre 1.439 milliards au dernier trimestre 2012.

Celle des administrations locales diminue de 3,2 milliards, à 170,5 milliards d’euros. Côté sécurité sociale, l’endettement progresse faiblement, de 2,4 milliards d’euros, à 212,7 milliards.

Cette annonce va dans le sens du rapport de la Cour des comptes, qui prévoit un déficit public autour de 4% pour fin 2013, au lieu des 3,7% annoncé par le gouvernement.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, François Hollande a rappelé que la France doit "tenir la dépense publique". "La dépense en 2013 doit être strictement égale pour l'Etat à la dépense en 2012", a-t-il déclaré en marge du Conseil européen.

A LIRE AUSSI:

>> La Cour des comptes réclame 28 milliards d'économies en deux ans

>> La "boîte à outils" de la Cour des comptes pour réduire la dépense publique

Audrey Dufour