BFM Business

La dette française s'est légèrement creusée au deuxième trimestre

-

- - Joel Saget - AFP

La dette publique de la France a augmenté de 0,4 point à 99,2% du PIB au deuxième trimestre 2017, selon l'Insee.

La dette publique de la France s'est établie à 2.231,7 milliards d'euros au deuxième trimestre 2017, en hausse de 22 milliards par rapport au trimestre précédent, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Rapportée à la richesse nationale, cette dette de l'ensemble des administrations publiques, mesurée selon les critères de Maastricht, atteint 99,2% du Produit intérieur brut contre 98,8% à la fin du premier trimestre 2017.

2002 milliards d'euros de dette nette

L'État a creusé la dette de 31 milliards sur le trimestre, mais la Sécurité sociale a réduit la sienne de 7,9 milliards d'euros. Les administrations publiques locales baissent également leur dette de 0,9 milliard d'euros, dont 0,5 pour les communes et 0,4 pour les départements.

La plus grande partie de la hausse de la dette de l'État provient de la dette négociable à long terme (+23,9 milliards d'euros).

La dette publique nette, qui tient compte de la trésorerie présente dans les caisses des administrations publiques, a de son côté augmenté de 20,2 milliards d'euros, pour atteindre 2002 milliards d'euros.

Le gouvernement, qui a présenté mercredi son projet de budget pour 2018, entend stabiliser la dette publique à 96,8% du PIB l'année prochaine, avant un reflux à partir de 2019.

N.G. avec AFP