BFM Business

L'inspection des finances préconise l'austérité pour parvenir à l'équilibre budgétaire

BFM Business

Un rapport de l'inspection générale des finances dresse une série de mesures pour parvenir à l'équilibre budgétaire. Pour l'atteindre en 2017, l'Etat devrait fournir un effort de 3,9 milliards d'euros par an. Mais Pierre Moscovici se veut rassurant.

Quatre organismes appellent le nouveau gouvernement à la prudence dans ses finances publiques. Ce lundi, c'est l'inspection générale des finances, la semaine dernière c’était la cour des comptes, l’OCDE et la Commission européenne. Mais en début d’après-midi, face au commissaire européen aux affaires monétaires Pierre Moscovici a réaffirmé les objectifs de réduction de déficit de François Hollande.

Austérité

Pour y parvenir, il faut d’abord envisager des hausses d’impôts. Pierre Moscovici prévoit une loi de finances rectificative dans quelques semaines. Et selon Martine Aubry, faire rentrer des impôts complémentaires donnera au gouvernement d’énormes marges de manœuvre. Le PS veut que l’effort porte à 50% sur les recettes et 50% sur les dépenses. L’inspection générale des finances préconise, elle, de mettre la priorité sur la réduction des dépense et évoque une baisse du nombre de fonctionnaires, un gel des salaires, des pensions et de l’avancement des fonctionnaires ainsi que des gels ou des suppressions de prestations sociales. Des options qui ne correspondent pas à la promesse d’absence d’austérité.