BFM Business

Impôts: cette bonne nouvelle que le gouvernement peine à annoncer

9 millions de Français doivent bénéficier de la suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu

9 millions de Français doivent bénéficier de la suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu - Joel Saget - AFP

Comme le souhaitait François Hollande, Bercy va informer les ménages concernés des baisses d'impôts dont ils auront le droit à la rentrée. Petit hic toutefois: il va être compliqué pour l'administration fiscal de calculer précisément leur bonus fiscal, indiquent les Echos ce jeudi 7 mai

L'exécutif a fait un geste fort envers les ménages modestes et il veut que ces derniers soient au courant. François Hollande a ainsi demandé à Bercy de rédiger une lettre personnalisée aux 9 millions de contribuables qui vont bénéficier de la suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu.

Cette lettre sera envoyée à l'automne prochain, lorsque le dernier tiers provisionnel de l'impôt sur le revenu devra être payé. Problème: ce document est censé détailler le montant exact de l'impôt qui aurait dû être versé si l'exécutif n'avait pas décidé de mettre en œuvre cette mesure, ainsi que l'économie permise.

Des risques d'erreurs

Pas si évident. Comme l'expliquent les Echos ce jeudi 7 mai, l'opération est complexe, non pas tant en raison de l'aspect logistique que du risque d'erreur. "Il suffit qu'il y ait trois ou quatre erreurs pour que tout le monde se mette à s'inquiéter et à douter de la mesure. Les conséquences seraient catastrophiques", explique ainsi un expert au quotidien, sous couvert d'anonymat.

En conséquence, la lettre pourrait être moins ambitieuse qu'escompté. Le document indiquerait ainsi au ménage qu'il bénéficie de la baisse d'impôt et renverrait au site Internet, "où un double calculateur sera mis en place d'ici à la fin de l'année", expliquent les Echos.

Pour rappel, fin 2014, l'exécutif avait prise de nombreuses mesures destinées à calmer le ras-le-bol fiscal. Au-delà de la suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu (à 5,5%), il avait revu le mécanisme de la décote de sorte à permettre à un ménage dont les revenus sont légèrement supérieurs au seuil d'imposition de rentrer progressivement dans l'impôt sur le revenu.

Son plafond a été relevé à 1.135 euros pour les célibataires et à 1.870 euros pour les couples. Cette réforme doit permettre un allègement maximal de l'ordre de 300 euros pour un célibataire, de 595 euros pour un couple, de 956 euros pour un couple avec deux enfants, selon les évaluations du gouvernement. Au total, 3,2 milliards d'euros vont ainsi être redistribués.

J.M.