BFM Business

Impôts: après le 26 juillet, les Français travaillent enfin pour eux

En France, un salarié devra ainsi percevoir 230 euros pour disposer de 100 euros de pouvoir d’achat réel en 2013.

En France, un salarié devra ainsi percevoir 230 euros pour disposer de 100 euros de pouvoir d’achat réel en 2013. - -

Les salariés français travaillent environ 7 mois pour financer les dépenses publiques, constate l'institut Molinari Désormais, les revenus du restant de l’année constitue du pouvoir d’achat réel.

A partir du 26 juillet, l’argent gagné sera enfin de l’argent perçu. Voilà le résultat de l’étude sur le poids de prélèvements obligatoires pour les salariés, que vient de publier l’institut Molinari, un think tank libéral européen.

La date du 26 juillet correspond ainsi au "jour de libération fiscale" pour les salariés français. Concrètement, cela veut dire que jusqu’à cette date, ils ont travaillé pour financer les dépenses publiques et de protection sociale.

56,61% du revenu des salariés vont aux prélèvements obligatoires

La France est un "champion de la fiscalisation" dans l’Union européenne, constate l’étude, avec des prélèvements obligatoires de 56,61% du PIB. Seuls les Belges sont plus lourdement taxés, avec 60,25%.

En Europe, le taux d’imposition du salarié moyen s’élève à 45,06% en 2013, une hausse de presque un point par rapport à 2012, note l'institut Molinari. Sur 100 euros de revenus avant charges et impôts, un salarié européen disposera donc en moyenne de 54,94 euros de pouvoir d’achat réel.

La fiscalité pesant sur les salariés a augmenté dans tous les pays européens, explique l’étude, à l’exception de la Bulgarie, la Lituanie, la Slovaquie, l’Irlande, et le Luxembourg.

230 euros pour 100 euros de pouvoir d'achat

En France, un salarié devra ainsi percevoir 230 euros pour disposer de 100 euros de pouvoir d’achat réel en 2013. Sur ces 230 euros, les charges patronales représentent 76 euros, les charges salariales 38 euros, l’impôt sur le revenu 9 euros et la TVA 7 euros.

Un salarié belge devra gagner 252 euros pour avoir 100 euros de revenus disponible. Au contraire, à Chypre, seuls 125 euros sont nécessaires pour un pouvoir d’achat de 100 euros.

23.276 euros de pouvoir d'achat réel pour les Français

Les salariés français sont pourtant les parmi les mieux payés de l’Union européenne, explique l’étude. Avec un salaire avant charges de 53.647 euros en moyenne, la France est cinquième, devant l’Allemagne.

Mais les charges, l’impôt sur le revenu et la TVA déduisent ensuite 30.371 euros de ce revenu moyen. Au final, le Français n’a donc que 23.276 euros de pouvoir d’achat réel, ce qui le place en neuvième position en Europe.

A titre de comparaison, le pouvoir d’achat réel s’élève à 24.652 euros en Allemagne, à 29.768 euros au Royaume-Uni, mais à seulement 18.201 euros en Espagne.

Audrey Dufour