BFM Business

Hollande annonce un nouveau contrat aidé pour les séniors

François Hollande a annoncé le retour de l'allocation de fin de droit pour les chômeurs à l'âge de la retraite.

François Hollande a annoncé le retour de l'allocation de fin de droit pour les chômeurs à l'âge de la retraite. - Capture d'écran - TF1

Le chef de l'Etat a indiqué qu'un nouveau type de contrat aidé viendrait en aide aux chômeurs de plus de 60 ans ne pouvant pas partir à la retraite.

Y-aura-t-il bientôt un nouveau type de contrat aidé? C’est ce qu’a laissé entendre François Hollande, jeudi 6 novembre, lors de son intervention à la télévision.

Face à une demandeuse d’emploi qui l’interrogeait sur l’accompagnement des séniors, le chef de l’Etat a indiqué que les chômeurs de plus de 60 ans ayant suffisamment cotisé recevraient désormais l’allocation de fin de droit . Mais aussi que les chômeurs du même âge "n’ayant pas toutes les annuités pour partir à la retraite" pourraient bénéficier d’un nouveau contrat financé par les pouvoirs publics.

Il s'agira d'un emploi "soit dans l'entreprise, soit dans une collectivité", aidé par l'Etat, a-t-il indiqué sur TF1 et RTL.

Le retour de l'AER pour "conduire" les séniors vers la retraite

"J'ai décidé pour les personnes qui ont toutes leurs annuités, qui ont plus de 60 ans et qui ne trouveront plus l'emploi jusqu'à 62 ans (...) pour ces personnes, on pourra avoir cette prestation" qui avait été supprimée, afin de "les conduire à la retraite", a-t-il également déclaré.

Interrogé par l'AFP, l'entourage du chef de l'Etat a précisé qu'il s'agissait de l'Allocation équivalent retraite (AER). Cette allocation permettait aux chômeurs âgés de faire la jonction entre fin du chômage et retraite. Supprimée en janvier 2011, elle n'avait été que très partiellement remplacée par l'Allocation transitoire de solidarité (ATS).

Le président français avait auparavant rappelé les mesures entreprises pour contrer le chômage des séniors, notamment le contrat de génération et la "priorité" qui leur est donnée en termes de formation.

Cette annonce survient alors que 800.000 personnes de plus de 50 ans sont actuellement sans emploi en France. Cette catégorie d'âge est d'ailleurs la plus touchée depuis le début du mandat de François Hollande, avec une augmentation de 11% depuis deux ans et demi. 

Yann Duvert