BFM Business

Hollande a-t-il annoncé deux fois la même baisse d'impôt? 

En 2015, la baisse de l'impôt sur le revenu atteint 3,1 milliards d'euros

En 2015, la baisse de l'impôt sur le revenu atteint 3,1 milliards d'euros - Philippe Huguen-AFP

Cet après-midi, François Hollande réunit Manuel Valls, Michel Sapin et Christian Eckert pour finaliser la baisse d’impôt qu'il présentera lors de sa conférence de presse de la semaine prochaine. Selon les Echos, cette baisse devrait avoisiner 2 milliards d'euros.

En cuisine, cela s’appelle de l’art d’accommoder les restes. Car si l’on en croit des indiscrétions de presse de ce matin, la baisse des impôts pour les classes moyennes promise voici quelques jours par François Hollande en 2016 serait de l’ordre de deux milliards d’euros.

Cette année, la baisse de l'impôt sur le revenu qui profite actuellement à 9 millions de contribuables atteint, elle, 3,1 milliards. 

Nouvelle baisse ? 

Si le chiffre de deux milliards est confirmé par le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse, le 7 septembre, ce serait alors exactement le montant restant d'allègements pour les ménages prévu d’ici à 2017 dans le pacte de responsabilité et de solidarité tel que Manuel Valls l’avait présenté dans son discours de politique générale.

En d’autres termes, la nouvelle baisse d’impôt n’aurait de nouvelle que le nom puisqu’elle était inscrite dans les textes depuis….le printemps 2014.

Pacte de responsabilité

Or, jusque là, on avait cru comprendre à écouter François Hollande ou son ami Michel Sapin que la baisse d’impôt promise pour 2016 devait permettre aux classes moyennes de profiter du redémarrage de la croissance à venir et les dédommager des efforts faits au début du quinquennat. En clair qu'il s'agissait d'autre chose que de la simple application du pacte de responsabilité...

Un milliard pour les élus

A vrai dire, ce ne serait pas la seule petite manip en matière budgétaire de cette rentrée. A l’occasion de l’université d’été du PS, ce week-end à la Rochelle, Manuel Valls a confirmé aux élus locaux de son parti un fonds d’aide à l’investissement d’un milliard d’euros pour les communes en difficulté dans le budget 2016.

Sauf que le même Manuel Valls avait déjà annoncé au printemps dernier ce milliard d’euros sans que les élus locaux n’en aient encore vu le premier centime.

Annoncer plusieurs fois la même chose sous des noms différents, c’est tentant mais cela peut faire des déçus.

P.C