BFM Business

Harlem Désir: "la France paye la facture laissée par la droite"

Harlem Désir était l'invité de BFMTV-RMC, lundi 11 mars.

Harlem Désir était l'invité de BFMTV-RMC, lundi 11 mars. - -

Le Premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité de BFMTV-RMC, lundi 11 mars. Défendant les mesures déjà engagées par le gouvernement, il a sévèrement critiqué l'opposition actuelle.

Alors que François Hollande se lance à la reconquête des Français, à travers un déplacement de deux jours à Dijon, ses hommes s'emploient à assurer le service après-vente des réformes gouvernementales. C'est en tout cas l'impression donnée par Harlem Désir, invité de BFMTV-RMC, lundi 11 mars.

"La gauche agit beaucoup", s'est-il défendu, interrogé sur l'impopularité de François Hollande. "Nous avons mis en oeuvre beaucoup de réformes, il nous faut mieux les expliquer". "Nous avons mis en place un arsenal contre le chômage, pour la compétitivité. Pour sortir de la crise, on ne peut pas simplement faire des promesses", a-t-il poursuivi.

Tous les responsables de l'UMP sont coresponsables

Enumérant les mesures déjà mises en oeuvre, comme "les emplois d'avenir, les contrats de génération, le pacte de compétitivité avec un crédit d'impôt qui va permettre aux entreprises d'innover", Harlem Désir s'est ensuite lancé dans une charge contre l'opposition.

La situation des finances publiques, en particulier, a concentré ses critiques: "Le gouvernement marche sur deux pieds: le désendettement (...) et l'investissement. On ne peut pas continuer l'endettement comme il a été produit par la droite pendant 10 ans, qui nous a quand même laissé 600 milliards d'euros de dette de plus! La France paye la facture laissée par la droite."

"Tous les responsables de l'UMP en sont coresponsables", a-t-il continué, "que ce soit M. Le Maire, NKM, M.Copé, M.Fillon, etc. Ils veulent nous donner des leçons, mais ils ont mis la France dans une situation de surendettement et ils ont laissé l'emploi industriel être détruit, avec 750.000 emplois supprimés en 10 ans."

Y.D.