BFM Business

Fonctionnaires: les ministères qui vont en perdre et ceux qui vont recruter

Vincent Peillon peut avoir le sourire. Le ministère de l'Education va enregistrer près de 10.000 créations de postes.

Vincent Peillon peut avoir le sourire. Le ministère de l'Education va enregistrer près de 10.000 créations de postes. - -

Près de 13.000 postes de fonctionnaires vont bien disparaître en 2014. Mais 11.000 vont être créés dans les ministères prioritaires. La part belle sera faite à l'Education et la Justice. En revanche, la Défense ou les Finances vont devoir se sacrifier.

Comme promis, l'Etat va réduire ses dépenses. Et comme prévu, certains ministères ont été privilégiés, lors de l'élaboration de la loi de finances pour 2014. L'Education et la Justice sont ainsi les seuls rescapés de cette réduction drastique de dépenses. La Défense et, dans une moindre mesure, l'Economie, sont en revanche largement mis à contribution.

Au total, l'Etat va supprimer 13.123 postes de fonctionnaires, et en créer 10.979. Finalement, les suppressions nettes ne dépasseront pas 2.144 pour plus de 2 millions de fonctionnaires d'Etat. Quant aux plus de 600 opérateurs de l'Etat (établissements publics, associations...), ils devront faire une croix sur 1.229 emplois après 1.300 l'an dernier. Mais ce chiffre ne prend pas en compte les 2.000 créations annoncées à Pôle Emploi.

Les gagnants

> Le Budget 2014 prévoit près de 10.000 créations de postes en faveur de l'enseignement, priorité du gouvernement. 8.804 arrivants viendront garnir les rangs de l'Education nationale, 180 ceux de l'enseignement agricole, et un millier pour l'Enseignement supérieur dans les universités.

> Près de 600 emplois, essentiellement de magistrats, viendront soulager l'appareil judiciaire, dont 35 dans les juridictions administratives, et 555 au sein du ministère de la Justice.

Les perdants

Tous les ministères, exceptés les trois précédemment cités, feront l'objet de coupes dans leurs effectifs.

> La Défense est incontestablement le grand perdant de ce Budget 2014. Avec 7.881 postes supprimés, le ministère de Jean-Yves Le Drian est le plus touché.

> Bercy devra également se serrer la ceinture, avec 2.564 emplois supprimés au sein du ministère de l'Economie et des Finances.

> Même si un peu plus de 400 postes seront créés dans la police et la gendarmerie, le ministère de l'Intérieur pâtit des coupes drastiques dans la fonction publique, avec 694 postes supprimés place Beauvau.

> Le ministère de l'Egalité des territoires et du Logement perd, lui aussi, 697 postes.

> L'Ecologie est également touchée, avec 522 postes en moins.

> Le ministère des Affaires étrangères va voir ses effectifs rognés à hauteur de 196 postes.

> Les Affaires sociales et la Santé ne seront pas épargnées, puisque 223 postes seront supprimés.

> Le ministère de l'Agriculture et l'Agroalimentaire perd 231 fonctionnaires.

> La Culture est relativement épargnée, avec seulement 83 postes en moins.

> Enfin, le ministère du Redressement productif d'Arnaud Montebourg perd... deux postes.

Yann Duvert