BFM Business

Fonctionnaires: Lebranchu écarte des suppressions de postes

Marylise Lebranchu ne prend pas de risques avant le second tour des municipales.

Marylise Lebranchu ne prend pas de risques avant le second tour des municipales. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La ministre de la Fonction publique a, ce vendredi 28 mars, indiqué que le gouvernement allait continuer de maintenir, globalement, les effectifs. Elle assure "s'en tenir" à sa "feuille de route".

A deux jours du second tour des Municipales, Marylise Lebranchu ne prend pas de risque. Interviewée ce vendredi 28 mars sur France Inter, la ministre de la Fonction publique a écarté une baisse globale du nombre de fonctionnaires, alors que l'exécutif doit annoncer dans les prochains jours 50 milliards d'euros d'économies à l'horizon 2017.

"J'ai une feuille de route difficile, parce que c'est sans création de postes supplémentaires. Quand on créé un poste dans l'Education nationale, il faut que j'aille chercher un poste chez mes collègues d'un autre ministère et ça c'est difficile", a-t-elle déclaré.

"Mais c'est une feuille de route et je m'y tiens avec enthousiasme parce que c'est comme ça qu'on redressera la France", a ajouté la ministre.

Le 16 janvier dernier, elle avait déclaré sur BFMTV-RMC qu'elle ne pouvait "dire que le nombre de fonctionnaires sera maintenu".

Des compensations entre secteurs

Jean-Marc Ayrault s'était montré plus évasif encore sur cette question. Interrogé par les Echos le 14 mars, il affirmait que les arbitrages "n'étaient pas encore rendus".

Le gouvernement mène actuellement une politique qui le conduit à stabiliser les effectifs de fonctionnaires, trois secteurs (Education, Sécurité, Justice) étant toutefois sanctuarisés. Les créations de postes dans ces trois domaines sont donc compensées par des suppressions de personnels dans d'autres ministères.

Ainsi, dans le budget 2014, 13.123 postes ont été supprimés mais 11.974 ont vu le jour. Environ 1.000 postes ont ainsi été supprimés en nets alors que l'Etat emploie environ 2,2 millions d'agents.

J.M. avec AFP